«C’est une journée de deuil pour le Tour de France»

CyclismeL’attentat de Nice a eu des répercussions sur le Tour de France. Les explications du lieutenant-colonel Eric Luzet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’émotion était vive, l’atmosphère pesante vendredi sur le Tour. Les coureurs ont dit leur incrédulité face à l’attentat de Nice. Ils ont manifesté leur sympathie et témoigné leurs condoléances aux familles sur les réseau sociaux. A commencer par Chris Froome, Warren Barguil et Romain Bardet. Rui Costa, le Portugais de la Lampre, avoue ne pas se sentir en sécurité en France.

«C’est une journée de deuil pour la France et le Tour de France. Nous connaissons bien Nice. Chaque année, en mars, nous organisons Paris-Nice», explique Christian Prudhomme, directeur de la Grande Boucle.

«Nous nous sommes interrogés sur la suite à donner au Tour lors d’une réunion de crise avec le Préfet de l’Ardèche, les forces de police, de gendarmerie et les représentants du GIGN. Nous avons estimé que la course devait continuer, et qu’il ne fallait pas céder aux pressions de gens qui veulent que nous changions notre façon de vivre.» Officier de liaison Gendarmerie, le lieutenant-colonel Eric Luzet a pris part à ces séances. «Tous les éléments ont été mis dans la balance. Nous avons été plongé dans cet événement toute la nuit, brutalement. La question de maintenir l’étape a été longtemps ouverte. Décision prise, nous avons décidé de renforcer nos moyens, plus excatement de les adapter au mode opératoire utilisé à Nice. L’organisateur a lui aussi renforcé certains secteurs.»

Rappelons que 23 000 policiers et gendarmes assurent le bon déroulement du Tour dans son entier. «Cet engagement s’inscrit dans la prolongation de l’Etat d’urgence. Depuis que l’Euro est terminé, toutes les unités sont en alerte.» Par respect pour les familles, la famille du Tour, considérée au sens large, a multiplié les hommages. «Tous empreints de dignité et de sobriété. Ainsi, nous avons mis un liseré sur notre insigne. C’est à la fois discret et fort en symbole.» Les membres d’ASO ont porté un brassard noir. Une minute de silence a été observée au village de départ et aux podiums à l’arrivée.

Eric Luzet ne cache pas l’émotion particulière qui l’étreint. «J’ai été étudiant à Nice. J’ai arpenté tellement souvent la Promenade des Anglais. J’ignore encore si certaines de mes connaissances ont été touchées, directement ou indirectement, par ce drame.»

Créé: 15.07.2016, 16h16

Le lieutenant-colonel Eric Luzet porte un liseré sur son insigne en hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Articles en relation

«Touché en sa chair», l'OGC Nice tente de faire abstraction

Football En préparation à Divonne-les-Bains (F), au-dessus de Céligny, l’OGC Nice de Lucien Favre n’a rien changé au programme initial. Plus...

Des touristes suisses rentrent déjà

Attentat de Nice Plusieurs personnes ont profité des arrangements offerts par les agences de voyage pour rentrer au pays. Swiss et EasyJet proposent aussi des annulations. Plus...

«Daech espère des représailles contre les musulmans»

Attentat de Nice Les spécialistes estiment que le groupe djihadiste est derrière l’attaque. Explications du politologue Fabrice Balanche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 23 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...