Mort mystérieuse d'un jeune requérant dans sa cellule

AsileLes causes de la mort du jeune ressortissant de Gambie décédé mardi dernier dans sa cellule au Mont-sur-Lausanne sont pour l'heure inconnues. La police exclut toutefois le suicide.

Le jeune requérant d'asile devait faire l’objet d’un renvoi en Italie. (Photo d'illustration)

Le jeune requérant d'asile devait faire l’objet d’un renvoi en Italie. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeune Africain de 23 ans était hébergé au Centre de requérants d’asile d’Ecublens, indique samedi soir la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Souffrant d’épilepsie, il était en traitement au CHUV et devait faire l’objet d’un renvoi en Italie.

Lors de son interpellation, cet homme était porteur d’un sachet contenant une faible quantité de Marijuana. Il a par la suite été hospitalisé au CHUV pour des contrôles en raison d'un malaise. Au terme de son hospitalisation, il a été pris en charge et placé en détention dans la zone carcérale de la Police cantonale au Mont-sur-Lausanne.

L’autopsie effectuée par le Centre universitaire romand de médecine légale à Lausanne n’a pas permis, à ce stade des investigations, de déterminer les causes exactes de sa mort. Elle a permis d’exclure toute intervention d’un tiers, tout acte de violence, le suicide par auto-agression et n’a pas mis en évidence la présence de boulette de cocaïne ou autre emballage de produits stupéfiants dans son estomac.

Les résultats des analyses toxicologiques ne seront connus que dans plusieurs semaines. L’enquête se poursuit.

Créé: 28.10.2017, 19h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.