La Suisse face à l’Espagne et le jeu sans ballon

FootballLa Suisse sans Xhaka, mais avec la mission d’être solide dimanche: les enjeux.

Embolo, ici face à la Pologne, tente de récupérer le ballon.
Ce sera souvent la tâche des Suisses dimanche en Espagne.

Embolo, ici face à la Pologne, tente de récupérer le ballon. Ce sera souvent la tâche des Suisses dimanche en Espagne. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On ne va pas ergoter, entre un match amical et une rencontre préparatoire, la frontière est mince, la différence relève de la litote: cela ne compte pas. Mais en ce vendredi soir qui précède un week-end espagnol, pendant lequel la Suisse se frottera à la Roja pour simuler le Brésil, Vladimir Petkovic reste concentré.

Amical ou pas, ce duel de haut vol demeure important. Quand on prépare un Mondial, tout est capital. C’est d’ailleurs un peu le message qui présidait à l’excursion lacustre au programme de vendredi. Un petit tour sur le lac de Lugano, l’équipe, le staff, les médias: ce n’était sans doute pas la «La croisière s’amuse», mais le message subliminal transpirait clairement, façon «on est tous dans le même bateau».

Pourquoi pas. Mais Petkovic est trop malin pour croire que la profession de foi dépasse le cadre symbolique. Le 17 juin, la Suisse sera seule sur le terrain pour défier le Brésil lors de son premier match. C’est d’ailleurs pour cela que ce match à Villarreal existe. La Roja n’est pas la Seleção, c’est certain, mais elle présente un avantage de taille: comme les Brésiliens de Tite, les Espagnols aiment avoir la possession du ballon. Durant les qualifications ou en barrage contre l’Irlande du Nord, la Suisse n’a jamais rencontré ce genre d’adversaire. Pas même le Portugal champion d’Europe. En s’attaquant à l’Espagne, elle va devoir s’adapter, une fois n’est pas coutume.

On sait la nouvelle philosophie qui guide la sélection depuis plus de deux ans: s’il avait déjà pris forme, le pacte du jeu entre Petkovic et ses joueurs avait été signé ici même à Lugano, juste avant l’Euro 2016. Il était question de possession de balle, toujours. De volonté d’imposer son rythme, peu importe l’adversaire. C’est bien. Mais c’est plus facile contre Andorre ou les Îles Féroé qu’en Espagne ou face au Brésil.

«C’est vrai, on a cette philosophie de jeu, explique Behrami. D’ailleurs beaucoup de jeunes joueurs de la sélection, qui sont matures plus vite qu’avant, n’ont peur de rien. Ceux qui ont été champions du monde des M17 ont battu le Brésil de Neymar avant de gagner la finale. Ils se disent que battre le Brésil de Neymar aujourd’hui, c’est aussi possible. C’est bien cette mentalité. Mais c’est vrai, d’un autre côté, nous n’aurons pas aussi souvent le ballon que nous le souhaiterions. C’est là où il faudra se montrer intelligent.»

Le jeu sans ballon. Pas qu’une vue de l’esprit: cela suppose placement, concentration, quadrillage. «Oui, et il faut bien lire les moments d’un match, précise Behrami. L’instant où tu dois faire le dos rond, quitte à balancer des ballons plus loin pour ensuite aller au duel. L’autre où tu dois au contraire jouer, prendre des risques, appliquer tes propres schémas de jeu, être courageux.» C’est à cela que la Suisse doit s’exercer en Espagne.

Le seul souci, mais il est de taille, c’est que Granit Xhaka, le régisseur, ne sera pas là. Il soigne son genou contusionné. La blessure n’est pas grave, mais son absence demeure problématique: Xhaka, qui a fini en fanfare avec Arsenal, va perdre du rythme. Et Petkovic ne pourra pas tester ses systèmes avec son patron du milieu. Une occasion à saisir pour Zakaria? Sans doute, comme pour Freuler. Sauf que le joueur de l’Atalanta Bergame a déjà grillé deux jokers, avec notamment un naufrage lors du match qualificatif au Portugal. Tandis que Zakaria, lui, brillait lors des barrages.

Créé: 01.06.2018, 18h39

Articles en relation

Granit Xhaka blessé à l'entraînement

Football Le demi d'Arsenal s'est écroulé lors de l'entraînement public de jeudi au Cornaredo. Il a été conduit à l'hôpital. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.