Swatch l'emporte face à Apple au tribunal

SuisseL'entreprise américaine s'estimait lésée par le slogan du groupe horloger «Tick different», trop proche de son «Think different». Le TAF l'a désavouée.

A gauche l'accroche de la marque à la pomme, à droite celle de l'entreprise biennoise.

A gauche l'accroche de la marque à la pomme, à droite celle de l'entreprise biennoise. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a donné raison mardi à l'horloger Swatch Group dans un litige de marque l'opposant au géant américain Apple. Le groupe biennois entendait faire protéger son slogan «Tick different», alors que la marque à la pomme le jugeait trop proche du «Think different» qu'elle utilisait à la fin des années 1990.

Dans son arrêt publié mardi, le TAF a estimé que le slogan d'Apple n'était pas aussi connu en Suisse qu'aux Etats-Unis pour autoriser un recours du groupe californien, rejetant ainsi la demande de ce dernier. Le slogan publicitaire «Think different» avait été créé en 1997 pour Apple par l'agence de communication américaine TBWA/Chiat/Day. Il a été utilisé dans un célèbre spot publicitaire, dans des annonces de presse et dans l'affichage urbain jusqu'en 2002, remplacé par la campagne Switch.

La campagne «Think different» a aussi marqué le retour de Steve Jobs au sein de la société qu'il a co-fondée le 1er avril 1976 avec Steve Wozniak et Ronald Wayne et dont il avait été éjecté en 1985 par John Sculley, le directeur général que Steve Jobs avait lui-même recruté. A la fin des années 1990, Apple bat de l'aile et affiche même des pertes.

Le retour de Steve Jobs chez Apple, d'abord en tant que conseiller du directeur général Gil Amelio, puis successeur par intérim de ce dernier, est intervenu via le rachat par la marque à la pomme de la société informatique Next, fondée en 1985 par Steve Jobs. Le groupe de Cupertino se trouve alors aussi dans une impasse technique, peinant à moderniser le système d'exploitation de ses ordinateurs. Il utilisera pour ce faire celui développé chez Next. (ats/nxp)

Créé: 02.04.2019, 15h07

Articles en relation

Swatch Group: salaire en hausse pour Nick Hayek

Horlogerie Le patron de Swatch Group a vu sa rémunération grimper de 300'000 francs à 7,26 millions de francs. Plus...

Swatch a souffert à la fin 2018

Horlogerie Le groupe horloger a fait état d'un «ralentissement sur les trois derniers mois» de 2018. Il précise que 2019 a bien démarré. Plus...

Les ventes chez Swatch explosent

Horlogerie Le groupe horloger annonce un chiffre d'affaires exceptionnel pour le semestre 2018, avec un bond des ventes de près de 15%. Plus...

Affaire de pots-de-vin à 10 millions au Swatch Group

Suisse Des ex-employés du groupe horloger auraient reçu 10 millions de francs de pots-de-vin pour favoriser des fournisseurs de Hong Kong. Plus...

Apple gagne une manche face à Qualcomm

Brevets Apple a remporté mardi une manche dans une affaire de violation de brevet face à Qualcomm. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.