The Garden on the Lake met ses propres légumes dans l’assiette

Le coup de fourchetteLes légumes du potager de ce restaurant garnissent ses plats.

Tintements des mâts dans le port, cris des mouettes et silhouettes sur la jetée dans le soleil couchant. La terrasse du Garden on the Lake vous propulse sur des rivages maritimes. C’est pourtant au bord du Léman que se situe le restaurant, à La Tour-de-Peilz.

Tintements des mâts dans le port, cris des mouettes et silhouettes sur la jetée dans le soleil couchant. La terrasse du Garden on the Lake vous propulse sur des rivages maritimes. C’est pourtant au bord du Léman que se situe le restaurant, à La Tour-de-Peilz. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tintements des mâts dans le port, cris des mouettes et silhouettes sur la jetée dans le soleil couchant. La terrasse du Garden on the Lake vous propulse sur des rivages maritimes. C’est pourtant au bord du Léman que se situe ce restaurant, de La Tour-de-Peilz.

Après un lifting, il a rouvert en mars. Nouvelles teintes – taupe – et banquettes capitonnées amènent une atmosphère cosy. Outre les belles photos de Luca Carmagnola, deux trouvailles égaient l’œil: une ouverture pour observer le travail aux fourneaux et une paroi vitrée, sublimant verres et bouteilles, qui masque le passage vers la cuisine. Il fallait donc un nouveau nom pour l’ex-Olivier. «Nous voulions mettre l’accent sur notre jardin, qui n’est pas un jardin-spectacle: deux personnes entretiennent le potager – sans engrais chimique – et les espaces verts, dit Stéphane Cattane, chef de cuisine depuis neuf saisons. Ce qu’il nous donne nous dicte la carte, même si 100% des légumes ne peuvent pousser ici.» Pourquoi en anglais? «Pour les clients internationaux et par choix de notre propriétaire, une congrégation religieuse dont la mère supérieure est Indienne», dit Marie Forestier, directrice.

En entrée, ce jour-là, l’œuf était «cuit parfait», comme le promet la carte. Le goût prononcé de sa sauce Meurette (vin rouge, petits oignons et lardons) plaira aux amateurs de chasse. Le subtil assaisonnement des sot-l’y-laisse faisait ressortir les morilles. En accompagnement, le choix au verre est très large et un yvorne grand cru fait magnifiquement l’affaire.

Côté plats, le blanc de turbot, à la cuisson parfaite, s’accompagne d’une mousseline de pommes de terre légère à souhait et d’un poireau fondant. La pièce de filet de bœuf d’Hérens est extrêmement savoureuse et découpée façon tagliata. Son jus corsé contient une touche sucrée qui fait un subtil contrepoint au diolinoir de Gérald Besse. Le plaisir de déguster les minilégumes du jardin est décuplé par le fait de les savoir si proches. En dessert, l’alliance du mi-cuit et de la glace amarena met dans le mille. Tandis que le nuancier de glaces et sorbets artisanaux saura combler les amateurs de fin légère. (24 heures)

Créé: 04.05.2018, 12h34

L’adresse

«The Garden on the Lake»
Route de Saint-Maurice 18
1814 La Tour-de-Peilz
Tél. 021 977 07 07
www.bon-rivage.ch
Fermé les lundis

Nos adresses sur le guide et sur le mobile:
cdf.24heures.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...