L'UDC neuchâteloise ne soutient pas le référendum

Congé paternitéLes deux semaines de congé paternité accordées par le Parlement sont combattues par référendum. A Neuchâtel, ce dernier n'est pas soutenu par l'UDC.

Le Parlement suisse a décidé de donner deux semaines de congé aux nouveau pères.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'UDC neuchâteloise, à l'instar d'autres sections romandes, ne soutient pas le référendum lancé contre le congé paternité de 2 semaines. Le parti estime que le coût de cette nouvelle assurance sociale «est modeste» pour l'économie et pour les petites et moyennes entreprises.

L'UDC neuchâteloise explique «que le moteur de la démographie ne saurait être l'immigration, mais la natalité indigène», a-t-elle indiqué dans un communiqué diffusé lundi. Le parti aimerait à terme un congé parental d'une durée totale, ne dépassant pas le congé maternité existant et le futur congé paternité. (ats/nxp)

Créé: 02.12.2019, 11h13

Articles en relation

Congé paternité: le comité d'initiative retire son texte

Suisse L'association «Le congé paternité maintenant!» a retiré son initiative qui demandait 20 jours de congé. Elle accepte le contre-projet prévoyant 10 jours. Plus...

Le congé paternité est combattu par référendum

Suisse Un comité interpartis part en croisade contre les deux semaines de congé paternité décidées par le Parlement suisse. Plus...

Congé paternité de deux semaines: oui du National

Suisse Le Parlement a accepté mercredi un contre-projet prévoyant deux semaines de congé pour les pères à la naissance d'un enfant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...