Passer au contenu principal

Des patrons et des employés d’Unia ont grugé le chômage

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées après un an d’enquête du Parquet vaudois à propos d'employés fictifs.

La tromperie est énorme. Et implique des collaborateurs du syndicat Unia. Image d'illustration
La tromperie est énorme. Et implique des collaborateurs du syndicat Unia. Image d'illustration
Keystone

La tromperie est énorme. Non seulement la Caisse cantonale de chômage vaudoise a été arnaquée de plusieurs millions de francs, mais cette fraude a été orchestrée, selon nos informations, par des patrons d’entreprises du domaine de la construction et par deux collaborateurs du syndicat Unia. Les abus ont commencé en 2013 et duré plusieurs années avant qu’une enquête ne soit ouverte l’an dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.