Van Niekerk réussit un tour de magie

AthlétismeAthletissima a tenu toutes ses promesses. Le Sud-Africain a fait son show et les Suisses ont épaté la galerie à la Pontaise.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme souvent, Athletissima avait gardé le meilleur pour la fin. Le feu d’artifice avant le spectacle pyrotechnique. Une gerbe de sueur avant la brassée de confetti. Promis, le ciel, parfois furieux ici, allait se tenir à carreau. Et c’est vrai qu’il n’a pas fait d’esclandre. Au contraire, alors que Wayde Van Niekerk entrait en piste comme une promesse, il a fait du crépuscule lausannois le plus beau des décors. Ne restait plus alors au jeune premier sud-africain, révélation des Jeux de Rio, qu’à exécuter son tour de magie, à ensorceler le chrono et à emballer le public.

Pendant 43 secondes et des 63 poussières, la Pontaise a retenu son souffle. Bouche bée et regard béat. Difficile de rester sur sa faim! Surtout pas avant le record de Suisse féminin du 100 m, paraphé en 42’’53 par Salomé Kora, le véritable bouquet final de cette soirée excitante et mémorable. Surtout pas avant la dernière tentative de Maria Lasitskene à 2,10 m en hauteur, record du monde effleuré d’un mollet… Non, avec les perchistes qui tutoyaient encore les étoiles, Sam Kendrik en tête d’escadrille (5,93 m), le meeting a failli ne jamais tirer la prise…

Il y a une vie après Bolt

Oui, il y a bien une vie après Bolt, cet irrésistible saltimbanque du sprint, accapareur du génie athlétique, dont la retraite imminente préfigure pour beaucoup une forme de désert passionnel. Jeudi soir, en l’absence de l’as des as, le recordman du monde du 400 m (43’’03) a sorti le grand jeu et prouvé qu’un vide, aussi grand soit-il, se comble quand le talent tient le manche. La cognée, il l’a brandie pour tailler en pièce ses adversaires et fendre la piste. Partir vite, pied au plancher, et tenir jusqu’au bout, quitte à asphyxier ses muscles, tel est son credo. Pour lui, le tour de piste est une torture… jouissive.

Mais hier soir, le protégé de Mamie Botha, une coach de 75 ans qui a aidé le jeune introverti à sortir de sa chrysalide, n’a même pas été en souffrance. Pour son premier 400 m de la saison, il a promené sa décontraction avec une grâce stupéfiante, coupant son effort avant la ligne, à la manière de… Bolt, ce champion dont il répète à plaisir qu’il est sa source d’inspiration. Comme il le répète aussi fréquemment, histoire de rappeler qu’il n’est encore qu’au début de sa carrière, il n’a pas manqué de dire qu’il a «encore beaucoup de boulot devant lui. Et des flopées de records à piétiner, lui qui a déjà battu cette saison ses marques personnelles sur 100 m (9’94), 200 m (19’’84) et 300 m (30’’81)!

Avec Wayde Van Niekerk, l’athlétisme a déjà basculé dans le futur, lui qui se plaît encore à visiter ses catacombes et à embaumer ses vieilles gloires! Prenez Genzebe Dibaba, la gracieuse gazelle éthiopienne, titrée à Rio sur 1500 m, dont elle détient le record du monde. A Lausanne, elle s’attaquait à une marque antédiluvienne, les 4’12’’56 de Svetlana Masterkova sur le mile (1609 m). Ni l’aspiration de deux lièvres, ni son culot n’ont eu raison de ce vestige de 21 ans d’âge! «Mes jambes m’ont portée jusqu’aux 1200 m, puis elles se sont bloquées. C’est dommage, les conditions de course étaient idéales», regrettait Dibaba, créditée de 4’16’’05.

Gatlin toujours vert

La preuve est faite: le passé ne se rattrape pas d’un claquement de jarret et avec Justin Gatlin (35 ans), il ne se rend pas! Le papy du sprint, flingué deux fois par la patrouille, est toujours vivant! Comme aux sélections US, où il avait cloué le bec aux jeunes molosses qui lui mordillaient les fesses, le champion olympique 2004 a réglé le compte de tous ses rivaux sur 100 m. Sans affoler les chronos (9’’96 contre 9’’98 à l’Ivoirien Meite) mais en démontrant qu’il a «toujours faim». «Le temps n’est pas canon, mais c’est la preuve que je suis humain! J’ai mon âge, je m’accroche. Comme aujourd’hui, je veux me battre jusqu’au bout», disait-il. Lors des prochains Mondiaux, Bolt devra encore se coltiner cet indécrottable et insubmersible rival. «Ce sera un honneur de défier une ultime fois Usain à Londres.» Le message est lancé.

Créé: 06.07.2017, 22h57

Atcho et le relais 4 x 100 explosent le record national

Le relais 4 x 100 mètres féminin (Del Ponte, Atcho, Kambundji et Kora) a conclu la soirée en beauté pour la Suisse. Il a tout bonnement battu le record national (42’’53) de 34 centièmes. Salomé Kora, dernière relayeuse, a tenu bon pour clôturer le meeting en apothéose. Saluées par une Pontaise debout, les quatre Suissesses se sont offert un tour d’honneur largement mérité

Auparavant, dans un 400 mètres haies de gala, Lea Sprunger (2e) a lancé le meeting, explosant son record personnel de près de trois dixièmes (54’’29). La Vaudoise n’a échoué qu’à quatre petits centièmes de la référence nationale d’Anita Protti. «Bien sûr, il manque ce record mais cela reste anecdotique pour moi, confiait la Nyonnaise. Je fais une très bonne course. J’en sors beaucoup de positif. J’étais à la bagarre avec les meilleures dans une course qui avait tout d’une finale mondiale.»

Face à une telle concurrence, la deuxième place de la Nyonnaise est surtout une bonne nouvelle avant les Mondiaux de Londres (du 4 au 13 août). «J’ai lancé un signal très fort à mes concurrentes, martèle Sprunger. Certaines ne me connaissaient peut-être pas encore. C’est désormais le cas.»

Très attendue pour ce rendez-vous lausannois, Lea Sprunger a répondu présent. «Ces derniers temps, je n’arrivais pas vraiment à gérer cette pression, reconnaissait-elle. J’ai su me nourrir de ça, du public qui m’a vraiment poussé dans les derniers mètres. Par le passé, j’ai eu quelques mauvaises expériences. Athletissima restera mon meeting préféré.»

Dans son jardin, Sarah Atcho (8e en 23’’04) a su profiter de l’événement malgré la pression ambiante. «En rentrant sur la piste, j’entendais mon nom de partout, explique-t-elle tout sourire. Mes amis avaient même fait une pancarte pour moi. C’était génial.» Au couloir No 1, la Lausannoise est parvenue à descendre de nouveau sous les minima pour les championnats du monde. «Ce n’était pas ma meilleure course mais je montre que ma qualification n’était pas un coup de chance. J’ai mérité ma place aux Mondiaux.»

Les joutes mondiales, Julien Wanders en reste encore loin. Alors qu’il devait retrancher 15 secondes à son record personnel pour s’envoler pour la capitale anglaise, il a manqué son pari. Le Genevois, victime de problèmes respiratoires, a été littéralement asphyxié dans un 5000 m effréné – les trois premiers descendant sous les 13 minutes. Wanders a été contraint de jeter l’éponge à trois tours de la fin.

Kariem Hussein (48’’79) a quant à lui offert la première victoire suisse au public lausannois. Hauteur d’un finish irrésistible, le Zurichois est descendu sous les 49 secondes pour la première fois de la saison. Le champion d’Europe 2014 continue ainsi sa progression cette saison, dans la foulée d’une préparation optimale. Dans la même course, Alain-Hervé Mfomkpa n’a lui pas réussi à se libérer. Le Lausannois (51’’45) a terminé à la 8e place, restant à une seconde de son record. «J’espérais forcément mieux, regrettait-il. Je continue d’apprendre.»
Ugo Curty

Résultats

Meeting Athletissima
(Ligue de diamant)


Messieurs.
100 m: 1. Justin Gatlin (USA) 9’’96. 2. Ben Youssef Meité (CIV) 9’’98. 3. Akani Simbine (RSA) 9’’99. Puis: 7. Alex Wilson (SUI) 10’’17.

400 m: 1. Wayde van Niekerk (RSA) 43’’62 (MPM). 2. Baboloki Thebe (BOT) 44’’02. 3. Isaac Makwala (BOT) 44’’08.

400 m haies: 1. Kariem Hussein (SUI) 48’’79. 2. Byron Robinson (USA) 48’’88. 3. Rasmus Mägi (EST) 48’’94. Puis: 8. Alain-Hervé Mfomkpa (SUI) 51’’45.

1500 m: 1. Aman Wote (ETH) 3’32’’20. 2. Charles Cheboi Simotwo (KEN) 3’32’’59. 3. Silas Kiplagat (KEN) 3’32’’96.

5000 m: 1. Muktar Edris (ETH) 12’55’’23 (MPM). 2. Selemon Barega (ETH) 12’55’’58. 3. Joshua Cheptegei (UGA) 12’59’’83. Puis: Abandon de Julian Wanders.

Poids: 1. Ryan Crouser (USA) 22m39. 2. Tom Walsh (NZL) 21m97. 3. Tomas Stanek (CZE) 21m36.

Perche: 1. Sam Kendricks (USA) 5m93. 2. Pawel Wojciechowski (POL) 5m93. 3. Renaud Lavillenie (FRA) 5m87.

Triple saut: 1. Pedro Pablo Pichardo (CUB) 17m60. 2. Christian Taylor (USA) 17m49. 3. Will Claye (USA) 17m12.

Série nationale. 100 m: 1. Alex Wilson (SUI) 10’’25. 2. Pascal Mancini (SUI) 10’’25 (record personnel).



Dames
200 m: 1. Dafne Schippers (NED) 22’’10. 2. Marie-Josee Ta Lou (CIV) 22’’16. 3. Kyra Jefferson (USA) 22’’34. Puis: 6. Mujinga Kambundji (SUI) 22’’82. 8. Sarah Atcho (SUI) 23’’04.

100 m haies: 1. Sharika Nelvis (USA) 12’’53. 2. Jasmin Stowers (USA) 12’’57. 3. Christina Manning (USA) 12’’58. Puis: 8. Noemi Zbären (SUI) 15’’85.

400 m haies: 1. Ashley Spencer (USA) 53’’90. 2. Lea Sprunger (SUI/record personnel) 54’’29. 3. Eilidh Doyle (GBR) 54’’36.

800 m:
1. Francine Niyonsaba (BDI) 1’56’’82. 2. Charlene Lipsey (USA) 1’57’’38. 3. Eunice Sum (KEN) 1’57’’78. Puis: 10. Selina Büchel (SUI) 1’59’’77.

4x100 m: 1. Suisse (del Ponte, Atcho, Kambundji, Kora) 42’’53 (Record de Suisse). 2. Brésil 42’’97. 3. Pays-Bas 43’’07. Puis: 8. Suisse M20 44’’69.

Mile: 1. Genzebe Dibaba (ETH) 4’16’’05 (MPM). 2. Nelly Jepkosgei (KEN) 4’25’’15. 3. Claudia Bobocea (ROU) 4’25’’89.

Javelot: 1. Sara Kolak (CRO) 68m43 (MPM). 2. Barbora Spotakova (CZE) 67m40. 3. Kathryn Mitchell (AUS) 66m12.

Longueur: 1. Ivana Spanovic (SRB) 6m79. 2. Shakeela Saunders (USA) 6m68. 3. Tianna Bartoletta (USA) 6m65.

Hauteur: 1. Mariya Lasitskene (ANA) 2m06 (MPM). 2. Kamila Licwinko (POL) 1m93. 3. Sofie Skoog (SWE) 1m93.

Série M20. 1500 m: 1. Delia Sclabas (SUI) 4’12’’00.

Articles en relation

Athletissima: Sprunger, Hussein et le relais ont brillé

Athlétisme Revivez le live de la soirée de jeudi à la Pontaise, où le public a assisté à sept records du meeting. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.