Le vote pour le second tour a débuté en Outremer

Présidentielle française Le coup d'envoi a été donné samedi, dans la petite collectivité de Saint-Pierre et Miquelon proche du Canada.

Fuseau horaire oblige, ce sont les quelque 5000 inscrits de Saint-Pierre et Miquelon qui ouvrent le bal. (Samedi 6 mai 2017)
Vidéo: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après une dernière nuit de campagne marquée par un piratage massif de documents internes de l'équipe d'Emmanuel Macron, les territoires d'Outre-mer et les Français de l'étranger ont commencé samedi à voter pour le second tour de la présidentielle. La sécurité a été renforcée dans tout l'Hexagone pour la journée de dimanche.

Depuis vendredi minuit, la campagne électorale a tiré son rideau de fin. Les médias ne pouvaient plus publier de sondages ou de déclarations des candidats Emmanuel Macron (En Marche!) et Marine Le Pen (Front national) jusqu'à la fin du vote, dimanche à 20 heures. Heure H où le nom du vainqueur apparaîtra sur les écrans TV français.

Le 23 avril, avec 24,01%, le candidat du mouvement En Marche! était arrivé en tête du 1er tour. La présidente en congé du FN avait quant à elle obtenu 21,3%. La participation s'était élevée à près de 78% parmi les quelque 47 millions d'électeurs inscrits.

Invité surprise: le «MacronLeaks»

La campagne d'entre-deux-tours, riche en surprises et tensions, s'est achevée vendredi sur un ultime soubresaut: la publication sur les réseaux sociaux de plusieurs gigas de documents internes (mails, documents comptables, etc) de l'équipe Macron, auxquels ont été ajoutés des faux, via un lien diffusé par le site WikiLeaks, et abondamment relayés par l'extrême droite sur Twitter.

WikiLeaks a assuré ne pas être à l'origine de cette opération, qu'il a baptisée «MacronLeaks». L'équipe du candidat, qui avait pourtant pris nombre de précautions, comme des messageries cryptées ou des serveurs protégés a immédiatement dénoncé une «action de piratage massive et coordonnée», y voyant une «opération de déstabilisation» à la veille du second tour.

La Commission nationale de contrôle de la campagne présidentielle a demandé samedi aux médias et aux «citoyens» de ne pas relayer le contenu de ces documents, «obtenus frauduleusement» et auxquels ont été «mêlées de fausses informations».

Suspense moindre

Qui va l'emporter dimanche, de Marine Le Pen, qui concourt pour la deuxième fois pour l'Elysée, ou d'Emmanuel Macron qui deviendrait, à 39 ans, le plus jeune président de la Ve République ? L'issue du scrutin apparaît beaucoup moins incertaine qu'au premier tour, selon la totalité des instituts de sondage qui donnaient vendredi le fondateur du mouvement En Marche! largement vainqueur.

Le vote a débuté samedi à 12h00 (08h00 locales) à Saint-Pierre-et-Miquelon, où traditionnellement les 4966 inscrits sont les premiers à se prononcer. Puis la Guyane a commencé à voter à 12h00 et les Antilles à 14h00. La Polynésie devait être la dernière à entamer les opérations de vote samedi à 20h00, Wallis-et-Futuna démarrant à 22h00 et la Nouvelle-Calédonie à 23 heures.

Les 1,3 million de Français de l'étranger étaient, eux aussi, appelés aux urnes à partir de samedi.

Fin de campagne endeuillée

En France métropolitaine, les 66'546 bureaux de vote ouvriront dimanche dès 08h00 et fermeront à 19h00, une heure plus tard que lors des présidentielles précédentes. Les bureaux resteront même ouverts jusqu'à 20h00 dans certaines grandes villes, pour un scrutin qui se tient alors que le pays vit toujours en état d'urgence.

Emmanuel Macron a rejoint samedi Le Touquet (Pas-de-Calais), où il votera dimanche matin. Vendredi, la fin de campagne a été endeuillée par le décès d'un de ses soutiens, la députée socialiste Corinne Erhel. Elle est morte brutalement à la suite d'un malaise, alors qu'elle assistait à un meeting en sa faveur à Plouisy (Côtes d'Armor).

De son côté, MarineLe Pen votera dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Son équipe a saisi la Commission de contrôle électoral pour protester contre l'envoi présumé, dans plusieurs départements, de bulletins de vote «Mme Le Pen» déchirés.

Craintes de manifestations

Une sécurité renforcée autour des bureaux de vote, des dizaines de milliers de policiers et gendarmes mobilisés, des rassemblements et des manifestations post-résultats sous haute surveillance: le scrutin se déroulera sous «des conditions de sécurité maximales», a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Les célébrations seront également encadrées. L'équipe d'Emmanuel Macron a déjà annoncé qu'en cas de victoire son candidat célébrera son succès sur l'esplanade du Louvre. Le lieu où Marine Le Pen pourrait fêter sa victoire n'a en revanche pas été divulgué. (ats/nxp)

Créé: 06.05.2017, 12h38

Galerie photo

Articles en relation

Une députée décède en plein meeting pro-Macron

Présidentielle française Corinne Erhel, députée socialiste, s'est effondrée en plein discours lors d'une réunion de soutien à Emmanuel Macron en Bretagne. Plus...

Un second tour placé sous haute sécurité

Présidentielle française Des effectifs plus importants et une sécurité accrue entoureront le scrutin de dimanche, première élection présidentielle sous le régime de l'état d'urgence. Plus...

Un piratage massif touche la campagne Macron

Présidentielle française Des documents internes à la campagne d'Emmanuel Macron ont été diffusés vendredi sur les réseaux sociaux. Plus...

L'équipe de Le Pen crie au sabotage

Présidentielle française Les proches de la candidate du FN dénoncent des violations graves du droit électoral, vendredi. Plus...

Marine Le Pen chahutée à Reims

Présidentielle française Des jeunes manifestants s'en sont pris à la candidate du Front national qui effectuait une visite surprise à Reims, pour son dernier jour de campagne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.