Les accords de Glencore au Congo en 5 questions

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1 Qui est Glencore?

L’entreprise zougoise est le plus grand négociant en matières premières du monde et l’entreprise qui réalise le chiffre d’affaires le plus important de Suisse. Elle est majoritairement détenue par son management, dont le CEO, Ivan Glasenberg. De par sa position dominante dans le secteur des matières premières, Glencore joue un rôle important pour la place économique suisse.

2 Qui est Dan Gertler?

Cet homme d’affaires israélien est un important investisseur en République démocratique du Congo. C’est un ami du président, Joseph Kabila. L’ONU, la Banque mondiale, le parlement congolais ainsi que des nombreux experts et des ONG ont critiqué sa manière de faire des affaires. Il obtient parfois l’accès à des matières premières à des conditions étonnamment avantageuses, au détriment du Congo. Dan Gertler conteste ces reproches et explique que ces contrats correspondent aux conditions du marché.

3 Quel est le lien entre Glencore et Dan Gertler?

Depuis 2007, Glencore a, d’une part, prêté des centaines de millions de dollars à des sociétés offshore de Dan Gertler et, d’autre part, investi avec lui dans des mines. L’entreprise suisse a été sévèrement critiquée par des ONG. Glencore assure travailler avec Dan Gertler aux conditions du marché.

4 Pourquoi cette relation est-elle controversée?

Dan Gertler n’est pas seulement un ami personnel du président. Il était aussi très proche d’un influent politicien congolais. D’après des documents de la justice américaine, ce politicien a organisé l’accès à prix cassé aux matières premières. Il aurait reçu des millions en pots-de-vin de la part d’un «homme d’affaires israélien». Dan Gertler assure qu’il n’a pas corrompu le politicien.

5 Que montrent les Paradise Papers?

Ils révèlent que Glencore a été impliqué dans un mandat controversé confié à Dan Gertler. Ce dernier devait négocier des licences pour des mines directement avec l’Etat congolais. Alors que le Congo demandait 585 millions de dollars pour l’accès aux mines, l’entreprise suisse a immédiatement fait appel à l’ami du président. Au final, le prix a chuté à 140 millions.

Créé: 05.11.2017, 16h04

Articles en relation

Les accords secrets de Glencore au Congo

Paradise Papers Selon les Paradise Papers, le géant suisse des matières premières a accepté qu’un homme d’affaires impliqué dans un scandale de corruption négocie avec le Congo. Au cours de cette transaction, les Africains ont renoncé à des centaines de millions de dollars. Les experts y voient un risque de corruption. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.