Nombre de faillites en baisse de 3% en 2019

SuisseEn 2019, près de 4700 firmes ont dû se résoudre à annoncer leur insolvabilité, ce qui représente un repli de 3% sur un an.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nombre d'entreprises ayant dû mettre la clé sous le paillasson a reculé en 2019 en comparaison annuelle. Dans le même temps, davantage de sociétés ont vu le jour, annonce mercredi la société d'informations économiques Bisnode D&B.

En 2019, quelque 4691 firmes ont dû se résoudre à annoncer leur insolvabilité, ce qui représente un repli de 3% sur un an. Les secteurs les plus touchés, représentant 36% des faillites, sont l'industrie du bois et de l'ameublement, la construction, l'hôtellerie-restauration et l'artisanat.

La diminution des faillites a particulièrement été observée dans la région Nord-Ouest (-13%) et Plateau suisse (-12%). En revanche les régions Zurich ( 8%), Suisse centrale (5%) et Tessin (5%) ont enregistré plus de défaillances.

De janvier à décembre, 44'612 sociétés ont été fondées, une progression de 3%, précise le communiqué. (ats/nxp)

Créé: 15.01.2020, 09h33

Articles en relation

Les faillites d'entreprises reculent de 5%

Suisse Le nombre d'entreprises qui ont déposé leur bilan a baissé sur les neuf premiers mois de l'année en Suisse. Plus...

Le Conseil national ne veut plus de faillites abusives

Suisse Le Conseil national demande au gouvernement d'agir afin de punir plus sévèrement les abuseurs de faillites et à les dissuader de recommencer. Plus...

Les faillites ont bondi en juillet en Suisse

Entreprises Le nombre d'entreprises qui ont dû fermer durant le mois de juillet a pris l'ascenseur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.