Villars, une ennemie qui vous veut du bien

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les mariages forcés ne font pas souvent le beurre des époux. Celui «arrangé» par le Conseil d’État entre Télé-Villars-Gryon et feu Télé-Diablerets, condition sine qua non à l’octroi des millions d’Alpes vaudoises 2020, ne fait assurément pas la joie de la mariée ormonanche. Trois ans après la noce, TVGD est encore surveillée d’un œil jaloux, au nord du col de la Croix. Son directeur, Pierre Besson, est accusé de privilégier les intérêts villardous. Plus intéressé par le réaménagement du Meilleret, directement connecté aux pistes de Villars, et à la tenue des Jeux olympiques de la jeunesse, «l’envahisseur» abandonne l’épineux dossier d’Isenau à la Municipalité d’Ormont-Dessus. Alors que les Alpes vaudoises sont paralysées par les intempéries le 23 janvier, un habitant des Diablerets lui reproche sur Facebook de fermer le domaine du Meilleret. Une large part des installations de Bretaye est à l’arrêt, mais l’auteur de l’attaque ne s’étend pas sur ce détail. La liste des griefs est longue.


A lire: Le resto vendu, Les Diablerets peuvent se préparer pour les JOJ


Il vaut la peine de rappeler que TVGD a multiplié les gages de bonne volonté depuis le rachat de Télé-Diablerets. Son premier investissement – 17 millions de francs – a été pour Les Diablerets. Réalisée en 2016, la nouvelle liaison avec Villars a déjà modifié les habitudes des clients des deux stations. Leurs domaines skiables n’en forment aujourd’hui plus qu’un.

«Télé-Villars-Gryon-Diablerets a multiplié les gages de bonne volonté depuis 2015»

Et si Les Diablerets sont enfin en mesure d’accueillir les JOJ, c’est également grâce à l’opiniâtreté de Pierre Besson. Une nouvelle fois, TVGD cassera sa tirelire, participant à hauteur de 25% des 20 millions qui seront engagés pour la mue du Meilleret. Pour son propre intérêt économique, mais aussi pour le bien des Diablerets. Une télécabine moderne qui permettra un accès été comme hiver à ce petit coin de paradis qu’est le Meilleret, un joli coup de projecteur offert par les JOJ, la promesse de la création d’un centre d’entraînement, des courses d’envergure internationale… La liste des cadeaux est, elle aussi, très longue. Comparer posément les deux permettrait de démontrer que ce mariage n’est pas si malheureux qu’il y paraît. (24 heures)

Créé: 03.04.2018, 21h11

David Genillard, rubrique Vaud & Régions

Articles en relation

Le restaurant de piste ferme, le syndic se fâche

Villars Alors que les commerçants de la région avaient exigé l’ouverture des pistes jusqu’à mi-avril, la fermeture prématurée du Restaurant du Golf passe mal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...