Passer au contenu principal

Les banques privées lèvent le voile sur leur fortune

Les nouveaux statuts déposés par les banques privées au Registre du commerce ont permis de lever le voile sur leur fortune.

Le siège de la Banque Pictet & Cie SA
Le siège de la Banque Pictet & Cie SA
Laurent Guiraud

A la suite de la transformation en société anonyme (SA) de leurs activités opérées de Suisse depuis le 1er janvier 2014, les banques privées genevoises ont dû déposer de nouveaux statuts au Registre du commerce et lever le voile sur leur fortune. Les fonds propres comptables de Pictet valent 1 milliard de francs, ceux de Lombard Odier 500 millions.

Selon le Registre du commerce (RC) genevois, la Banque Pictet & Cie SA affiche un total d'actifs de 35,1 milliards de francs et un passif de 34,1 milliards. Les fonds propres se montent donc à un milliard de francs.

L'établissement précise que ce montant correspond aux fonds propres comptables de la banque suisse du groupe. Cela ne reflète toutefois «pas l'ensemble des capitaux propres réglementaires qui sont pris en compte dans le cadre de Bâle III», a indiqué lundi Frank Renggli, chef de la communication, revenant sur une information du Temps.

Les fonds propres consolidés de l'ensemble du groupe Pictet se montent à 1,9 milliard pour un bilan consolidé de 41 milliards pour le groupe, contre 35 milliards pour la Banque Pictet & Cie SA. Le ratio de fonds propres selon Bâle III est «supérieur à 16% (soit plus du double du ratio de base de 8% exigé par la Banque des Règlements internationaux), tant pour le groupe que la banque», a précisé Frank Renggli.

Selon le RC, la nouvelle SA est dotée d'un capital nominal de 90 millions, soit 90'000 actions d'une valeur de 1000 francs. Les réserves ouvertes de la banque suisse se montent toutefois à 910 millions, en raison des bénéfices antérieurs réinvestis par les associés. Elles ne comprennent cependant pas les réserves ouvertes des autres entités du groupe Pictet, a ajouté Frank Renggli.

Conseil d'administration nommé

Dans la publication du RC, on découvre également la composition du conseil d'administration de l'établissement. Jacques de Saussure en est le président, Nicolas Pictet le vice-président. Ses administrateurs sont Rémy Best, Hans Isler et Romain Marti.

Du côté de Lombard Odier, la composition du conseil d'administration a été dévoilée la semaine dernière. Selon l'extrait du RC, la société anonyme qui gère les activités en Suisse a des actifs de 15,9 milliards de francs et des passifs de 15,4 milliards. Ses fonds propres partagés entre associés peuvent être devisés à 500 millions.

Ce montant correspond au capital investi par les huit associés indéfiniment responsables et est complété par les commandites des associés commanditaires, selon Le Temps. La nouvelle SA de Lombard Odier est dotée d'un capital de 100 millions, soit 100'000 actions nominatives de 1000 francs chacune.

Du côté de la banque Mirabaud, les actifs se montent à 3,038 milliards et les passifs à 2,912 milliards. Les fonds propres atteignent 126 millions. La nouvelle SA est dotée d'un capital de 30 millions, constitué de 30'000 actions de 1000 francs.

Le conseil d'administration est présidé par Yves Mirabaud. Le vice-président est Lionel Aeschlimann et ses membres sont Thierry Galissard de Marignac, Luc Thévenoz, Antonio Vegezzi et Suzanne Wettenschwiler Bucher.

ATS

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.