Passer au contenu principal

Valse des patronsChambardements et chocs dans les grands groupes suisses

La plupart des grandes entreprises helvétiques ont subi des changements inattendus dans leur direction, à l'image du suicide du patron de Swisscom Carsten Schloter. Rétrospective des moments forts de l'année.

Le décès de Carsten Schloter le 23 juillet crée la stupeur et révèle la fragilité des hommes de pouvoir. Le directeur général de l'opérateur télécoms s'est donné la mort à son domicile.
Le décès de Carsten Schloter le 23 juillet crée la stupeur et révèle la fragilité des hommes de pouvoir. Le directeur général de l'opérateur télécoms s'est donné la mort à son domicile.
Keystone
Carsten Schlotter, 49 ans, était un chef d'entreprise charismatique et moderne, adepte des exploits sportifs, comme la Patrouille des Glaciers. Ses funérailles ont eu lieu le 29 juillet à la cathédrale St-Nicolas à Fribourg.
Carsten Schlotter, 49 ans, était un chef d'entreprise charismatique et moderne, adepte des exploits sportifs, comme la Patrouille des Glaciers. Ses funérailles ont eu lieu le 29 juillet à la cathédrale St-Nicolas à Fribourg.
Keystone
En attendant de trouver la perle rare, le conseil d'administration du voyagiste zurichois Kuoni le remplace par le chef des finances Peter Meier.
En attendant de trouver la perle rare, le conseil d'administration du voyagiste zurichois Kuoni le remplace par le chef des finances Peter Meier.
Keystone
1 / 23

Des chambardements inattendus ont marqué l’année 2013 dans les étages supérieurs des grandes entreprises helvétiques. La disparition, au coeur de l’été, du patron de Swisscom a semé la consternation et pris de court le monde économique.

Le décès de Carsten Schloter le 23 juillet crée la stupeur et révèle la fragilité des hommes de pouvoir. Le directeur général de l’opérateur télécoms s’est donné la mort à son domicile.

L’Allemand de 49 ans était un chef d’entreprise charismatique et moderne, adepte des exploits sportifs, comme la Patrouille des Glaciers. Le numéro deux de Swisscom, Urs Schaeppi, prend sur-le-champ la direction ad interim avant d’être confirmé.

Choc

Un mois plus tard, nouveau choc: un autre dirigeant se suicide. Le directeur financier de l’assureur Zurich Insurance Group, Pierre Wauthier, est retrouvé mort à son domicile à l’âge de 53 ans.

Ce décès perturbe le groupe dans ses plus hautes instances. Dans les jours qui suivent, Josef Ackermann, l’ancien patron de la Deutsche Bank, démissionne de la présidence du conseil d’administration de Zurich au motif de préserver la réputation de l’entreprise. L’hypothèse d’un désaccord avec le directeur financier est évoquée, ce que dément une enquête indépendante.

Le conseil d’administration désigne le vice-président, le Néerlandais Tom de Swaan (67 ans) pour reprendre le mandat laissé vacant par Josef Ackermann. Pour succéder à Pierre Wauthier, Zurich débauche George Quinn, directeur des finances du réassureur zurichois Swiss Re. Le Britannique de 47 ans entrera en fonction le 1er mai 2014.

Parachute doré

En janvier 2013, Daniel Vasella, président du conseil d’administration de Novartis, annonce qu’il ne se représente pas à un nouveau mandat au sein du géant pharmaceutique bâlois. Il laisse la place à l’Allemand Jörg Reinhardt et avoue dans la foulée qu’il touchera jusqu’à 72 millions de francs sur six ans à titre de dédommagement. Face aux critiques, il renonce finalement à ce bonus.

Le concurrent et voisin Roche se donnera un nouveau président en 2014 pour remplacer Franz Humer. Christoph Franz, 53 ans, directeur général du transporteur aérien Lufthansa sera proposé aux actionnaires le 4 mars prochain. Il quittera la tête de Lufthansa au 31 mai 2014.

Bas chez economiesuisse

L’organisation faîtière des entreprises suisses, economiesuisse, connaît des bas. Sous le feu des critiques, suite notamment à l’échec de l’initiative Minder, son directeur Pascal Gentinetta jette l’éponge en juin. Le président Rudolf Wehrli, en poste depuis moins d’un an, lui emboîte le pas en août. Ce dernier est remplacé par Heinz Karrer, directeur d’Axpo.

Mais Jean-Marc Hensch, qui aurait dû succéder à Pascal Gentinetta en tant que directeur, doit renoncer à son poste avant son entrée en fonction. Le juriste zurichois de 54 ans, nommé le 18 novembre par le comité de l’organisation, a des problèmes de santé. Rudolf Minsch, qui assume la direction par intérim, continuera à l’exercer jusqu’à la nomination et l’arrivée du nouveau directeur.

L’entrée d’Heinz Karrer chez economiesuisse libère la direction d’Axpo. Le groupe d’électricité zurichois le remplace par Andrew Walo, patron des Forces motrices de Suisse centrale (CKW), une filiale.

Départ subit

En mars, OC Oerlikon annonce le départ soudain de son directeur Michael Buscher. A sa place, le conglomérat industriel schwyzois nomme Brice Koch, membre de la direction du géant zurichois de l’électrotechnique ABB. Le Français, 49 ans, entrera en\x{2028}fonction dans le courant du premier trimestre 2014. En attendant, l’intérim est assuré par Jürg Fedier, chef des finances.

Au jeu des chaises musicales, chez ABB, l’Allemand Ulrich Spiesshofer, 49 ans également, prend les commandes en remplacement de l’Américain Joe Hogan. Quant à ce dernier, il ne tire pas immédiatement sa révérence, mais reste à disposition du groupe en qualité de conseiller.

En juin, en proie à des difficultés financières, Kuoni se sépare de son patron depuis quatre ans, Peter Rothwell. En attendant de trouver la perle rare, le conseil d’administration du voyagiste zurichois le remplace par le chef des finances Peter Meier.

A signaler, selon une liste non exhaustive, les changements chez Charles Vögele, Sunrise, Publicitas, Valora, Starrag, Rieter, Swisslog, Panalpina, la banque Valiant, GAM Holding, LeShop.ch ou Leclanché.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.