Passer au contenu principal

ConcurrenceLa COMCO plaide pour l’ouverture du marché des taxis

La Commission de la concurrence veut que les collectivités publiques permettent aux sociétés de taxis de se développer dans d'autres communes.

Un chauffeur de taxi pose une affiche "Trop, Trop de Taxis!" sur la vitre d'un taxi, lors d'une manifestation des chauffeurs de taxis le 1er février dernier à Genève.
Un chauffeur de taxi pose une affiche "Trop, Trop de Taxis!" sur la vitre d'un taxi, lors d'une manifestation des chauffeurs de taxis le 1er février dernier à Genève.
Keystone

La COMCO brise une lance en faveur de l’ouverture du marché des taxis en Suisse. Elle recommande aux collectivités publiques de permettre aux sociétés de taxis de se développer sans entraves dans d’autres localités que celles où elles sont basées.

Trop de règles différentes

La réglementation de la branche est une compétence des cantons et la plupart la délèguent aux communes. D’où un foisonnement de règles différentes qui entrave la circulation des taxis entre les communes, a expliqué jeudi la Commission de la concurrence (COMCO).

Et de citer en particulier les cantons de Berne, Bâle-Ville, et Bâle-Campagne, ainsi que les villes de Zurich et Winterthour, comme des cas illustrant un cloisonnement des marchés qui est contraire à la Loi fédérale sur le marché intérieur (LMI). Note aux rédactions: Version complétée suivra.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.