Concours reporté après la mort de Benoît Violier

GastronomieBenoît Violier était l'initiateur du Grand Prix Joseph Favre prévu en mars à Martigny.

Benoît Violier avait lancé ce nouveau concours.

Benoît Violier avait lancé ce nouveau concours. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première édition du Grand Prix Joseph Favre est reportée à décembre 2016. Les organisateurs en ont décidé ainsi suite au décès de Benoît Violier, initiateur du concours gastronomique qui devait se dérouler le 13 mars à Martigny.

Le chef étoilé de l'Hôtel de Ville de Crissier (VD) voulait faire de ce concours «une vitrine de choix pour promouvoir les métiers de bouche et l'art du service auprès des jeunes», indiquent les organisateurs du Grand Prix, jeudi dans un communiqué. Il souhaitait également rendre hommage au fondateur de l'Académie Culinaire de France, Joseph Favre.

Six cuisiniers vont s'affronter

Unanimes, les organisateurs ont décidé de maintenir cette première édition. Ils l'ont toutefois repoussée en décembre prochain, car remplacer Benoît Violier à la tête de l'événement d'ici le 13 mars était trop court.

Le but est d'organiser le concours «dans les meilleures conditions possibles et à la hauteur des attentes et des souhaits de Monsieur Violier», précisent le comité de la Délégation suisse de l'Académie culinaire de France, le FVS Group et les proches du chef cuisinier.

L'événement se déroulera comme prévu dans le cadre du Salon des Métiers et Formations Your Challenge au CERM à Martigny. Six cuisiniers finalistes s'affronteront. (ats/nxp)

Créé: 04.02.2016, 18h32

Galerie photo

Benoît Violier en images

Benoît Violier en images Retour sur le parcours du chef étoilé du Restaurant de l'Hôtel de Ville de Crissier (VD) disparu le 31 janvier.

Articles en relation

Les funérailles de Benoît Violier auront lieu vendredi

Vaud Les obsèques du célèbre cuisinier se dérouleront à la Cathédrale de Lausanne. La cérémonie d'adieu est ouverte à tous. Plus...

Benoît Violier espérait que son succès allait «durer»

Ultime interview Trois jours avant sa mort, Benoît Violier recevait le quotidien «Libération», confiant notamment: «Être cuisinier, c'est toute une vie, (...) ce qui importe, c'est que les clients reviennent». Plus...

«S'il existait une 4e étoile, Violier l'aurait eue»

Gastronomie A la retraite, l'ancien chef étoilé Gérard Rabaey se souvient de la vie dense et harassante des cuisiniers en quête de perfection. Il rend hommage à son illustre collègue Benoît Violier. Plus...

La mort de Benoît Violier fait le tour du monde

Presse internationale La presse étrangère a largement relayé le décès du chef étoilé franco-suisse. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.