Le Conseil synodal résiste à une série de critiques

ReligionRéunis les 6 et 7 novembre, les délégués de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud ont classé sans suite trois postulats qui visaient à restructurer le Conseil synodal.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Exécutif de l’Eglise réformée vaudoise résiste à plusieurs postulats de défiance. L’un d’eux proposait notamment que le président soit un laïc, plutôt qu’un ministre.

«Est-il normal que des règles instituées par l’Eglise ne s’appliquent plus quand il s’agit du Conseil synodal? Est-ce que notre Eglise est en train de devenir de plus en plus cléricale?» a demandé Jean-Luc Crisinel, dépositaire avec une dizaine de membres de trois postulats proposant de modifier la structure du Conseil synodal, lors du synode qui s’est déroulé au Palais de Rumine, à Lausanne.

Deux requêtes concernaient directement le poste du président du Conseil synodal, à savoir «qu’il ne puisse pas avoir un mandat de plus de 60%, qu’il soit un membre laïc, comme dans les autres conseils exécutifs, tels que les conseils paroissiaux et les conseils régionaux» et qu’il ne puisse pas présider un organe supracantonal, tel que, par exemple, la Conférence des Eglises réformées de Suisse romande (CER), comme c’est le cas de l’actuel président, le pasteur Xavier Paillard.

«Le but n’est pas de viser des personnes. De toute façon, s’il y a des changements, ce ne sera pas avant les prochaines législatures», a précisé Jean-Luc Crisinel. «Et comment améliorer les prochaines législatures si on ne pose pas des questions pendant la législature en cours?» a demandé Suzette Sandoz, également dépositaire des postulats. «Si c’est une simple question de procédure, pourquoi la poser maintenant? Nous avons l’impression qu’il y a une défiance par rapport à l’autorité actuelle», a réagi la vice-présidente du Conseil synodal, Pascale Gilgien, en charge du dossier.

Budget excédentaire

Si les trois postulats ont été classés sans suite par une large majorité de délégués, un débat de fond a précédé le vote à bulletins secrets demandé par les signataires. «Une pratique extrêmement rare», a souligné Pascale Gilgien.

Depuis 2007, le Conseil synodal assume le rôle d’employeur pour les ministres et les laïcs salariés de l’EERV, une fonction qui était précédemment à la charge de l’Etat de Vaud. A la suite de plusieurs licenciements, en 2014, a été créé un groupe de travail du synode qui vise à modifier le règlement pour une meilleure protection des employés. Parmi les autres thématiques abordées lors de cette rencontre, le synode a demandé au Conseil synodal d’avoir des contacts réguliers avec la Haute Ecole de théologie (HET Pro). Par ailleurs, les délégués ont accepté une subvention de 200 000 francs à l’Espace culturel des Terreaux pour la saison 2017-2018. Le budget 2016 a également été accepté. Il présente un excédent de charges de 378 900 francs sur un total de 42,8 millions, une tendance légèrement meilleure que les années précédentes. (24 heures)

Créé: 10.11.2015, 10h02

Articles en relation

L’Eglise priée d’en faire plus pour la planète

Ecologie Une pétition et une motion ont été soumises au Synode et au Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud. Plus...

Faut-il réduire les cultes dominicaux?

Religion Réuni ce week-end au Palais de Rumine, à Lausanne, le synode de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud a débattu de son nouveau programme de législature. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...