Déjà 40 000 migrants secourus en mer

MéditerranéeLes gardes-côtes italiens ont signalé mardi soir que 3000 personnes ont été secourues en un jour.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 3000 migrants ont été secourus en un seul jour au large de la Libye, annonçaient mardi soir les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les opérations de sauvetage. La veille déjà, 2600 personnes avaient été sauvées des eaux. Et ce mercredi, 550 autres ont été repêchées suite au naufrage de leur embarcation. Au total, plus de 6000 personnes ont ainsi été secourues en mer Méditerranée depuis lundi. Les chiffres de cette semaine viennent s’ajouter aux 34 000 voyageurs clandestins déjà arrivés dans les ports du sud de l’Italie depuis le début de l’année, selon un décompte du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). Bref, on a dépassé la barre des 40 000.

La mer calme et le léger vent du sud qui se maintient depuis quelques jours expliquent sans doute les soudaines vagues de départs depuis la Libye. Mais avec l’arrivée des beaux jours, les autorités italiennes redoutent de voir le flux de migrants syriens ou afghans bloqué par la fermeture de la route des Balkans se détourner vers la Méditerranée centrale.

Pour l’instant, rien ne l’indique. Les chiffres des arrivées semblent à peu près équivalents à ceux de 2015, selon Flavio di Giacomo, porte-parole en Italie de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Par ailleurs, presque tous ceux arrivés depuis le début de l’année viennent en fait d’Afrique de l’Ouest ou de la Corne de l’Afrique.

Sur la même période, quelque 1375 migrants sont morts noyés en Méditerranée. Insoutenables, ces tragédies humaines sont tout de même en recul de 24% par rapport à la même période de l’an dernier, quand 1792 personnes avaient péri dans les eaux. Par ailleurs, il semble que le nombre de décès a connu une baisse «considérable» en mai, a annoncé l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Durant ce mois, «seulement» 13 morts ont été enregistrées en mer Méditerranée. Et aucune sur la route maritime orientale reliant la Turquie à la Grèce.

Cette tendance se confirmera-t-elle dans les prochaines semaines? Les secouristes n’osent pas encore le croire.

Créé: 25.05.2016, 17h17

Articles en relation

Faut-il exposer les migrants?

Décodage Les démarches artistiques autour de cette population se multiplient. Au risque de lasser? Plus...

Des réfugiés syriens se font tirer dessus à la frontière turque

Asile Alors que l’UE renvoie des migrants à Ankara, les Syriens sont piégés: un mur s’érige à la frontière et la police y a la gâchette facile. Plus...

La Turquie exige la fin des visas courts contre l’accord «migrants»

Marchandage avec l’UE Ankara met la pression sur Bruxelles pour obtenir la suppression des visas. La Commission se prononce aujourd’hui. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.