«Nos dirigeants n’ont pas de projet solide»

Air FranceDix jours après des chemises arrachées devant le siège d’Air France, le président du Syndicat national des pilotes de ligne confie ses inquiétudes et de virulentes critiques.

Philippe Evain, le président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL)

Philippe Evain, le président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dix jours après des chemises arrachées devant le siège d’Air France, près de l’aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle, les rapports se sont apaisés entre les syndicats du personnel et la direction. Le chef du gouvernement français, Emmanuel Valls, n’a d’ailleurs pas ménagé ses efforts à cette fin. L’Etat détient il est vrai près de 18% du capital d’Air France/KLM. Les tensions pourraient toutefois se raviver promptement à en croire Philippe Evain, le président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), dont les membres sont souvent considérés comme les principaux responsables de la grave cris que traverse actuellement la crise hexagonale.

Philippe Evain dénonce ainsi «l’absence de projet solides des dirigeants d’Air France, compréhensibles par tous, ainsi qu’une navigation à vue que les salariés ne comprennent plus». Le commandant de bord exprime aussi les craintes que lui inspire un rapprochement entre la compagnie d’aviation hexagonale et sa consoeur Etihad Airways. Entretien.

– A votre avis, pourquoi les pilotes d'Air France ne peuvent-ils pas accepter les mêmes sacrifices, en termes de conditions de travail, que leurs confrères de la compagnie sœur KLM?
– L’accord de nos collègues de KLM porte essentiellement sur trois points: le report de l’âge de départ à la retraite de 56 à 58 ans. Les pilotes d’Air France ont eux repoussé leur âge de départ de 60 à 65 ans il y a déjà cinq ans. Cette mesure a permis à leur compagnie de réaliser des économies colossales sans contreparties. Notons que, dans le cas de KLM, la moitié des économies générées par ce report leur sont recréditées. La durée mensuelle ou annuelle du travail, le nombre de jours de congé dans le mois sont certes modifiées chez KLM, mais dans des proportions qui font que les règles sont toutes encore plus permissives au bénéfice l’employeur chez Air France. Par exemple 81 heures de vol par mois chez KLM, contre 85 chez Air France. De fait, les pilotes long-courriers d’Air France affichent dès aujourd’hui environ 750 heures de vol à l’année, voire plus sur certains secteurs et sont donc dans la moyenne des autres pilotes long-courriers en Europe. Le blocage des salaires sur trois ans ? A propos de cette mesure, le SNPL a fait des propositions identiques, en dépit d’un blocage qui dure déjà depuis 4 ans et qui fait suite à une perte de salaire d’environ 15% depuis 6 ans lié à la baisse d’activité qui a suivi la crise de 2008.

– La mise en œuvre du «plan d'attrition» conçu par la direction d'Air France-KLM aboutirait à une compagnie Air France beaucoup plus modeste en dimension, en offre et en personnel. Un tel choix ne présente-t-il aucun intérêt stratégique à vos yeux? Une compagnie moyenne et compétitive, dotée de solides partenaires avec KLM et les membres de Sky Team, n'est-elle pas mieux profilée pour résister sur un marché aujourd'hui impitoyable?
– Le marché d’Air France, organisé autour de son hub de Roissy Charles-de-Gaulle, repose sur l’offre de correspondances la plus étoffée possible. Une réduction de ces possibilité fragiliserait le positionnement de la compagnie vis-à-vis des clients, mais en plus laisserait la place à des concurrents qui n’ont aucun impératif de rentabilité et qui donc en se rapprochant de nos marché naturels rendrait cette concurrence encore plus destructrice. Par ailleurs nos partenaires actuels et futurs ne trouveraient plus d’intérêt à un mariage avec une entreprise dont le périmètre décline.

– A vos yeux quels sont les concurrents les plus menaçants actuellement pour Air France? Sur le marché européen, nord-américain, sud-américain, extrême-oriental et africain? Des noms!
– Je ne suis pas le mieux placé pour répondre à cette question, désolé.

– Le 17 juin 2014, Air France/KLM a joint ses forces à celles de Lufthansa Group et Swiss International Air Lines Ltd. pour dénoncer la concurrence des compagnies du Golfe, peu loyale aux yeux de leurs directions respectives, auprès du vice-président de la Commission européenne chargé des Transports, Slim Kallas. Le 25 juillet dernier, Alexandre de Juniac, nous a confirmé des discussions en cours avec Etihad Airways à propos d'une éventuelle entreprise commune. Que vous inspire ce revirement?
– Il illustre le peu de visibilité de la politique de nos dirigeants. Nous dénonçons depuis des mois l’absence de projet solides, compréhensibles par tous. Les salariés ne saisissent plus cette navigation à vue, sans position claire sur aucun principe.

– Un rapprochement d'AirFrance/KLM et d'une compagnie du Golfe ne vous paraît-il pas un atout susceptible de favoriser la sécurité de l'emploi du personnel naviguant à bord des avions d'Air France/KLM?
– Une telle différence de culture entre ces compagnies et la France inquiète énormément les salariés d’Air France.

– Quels sont les concurrents actuellement les mieux positionnés pour récupérer les meilleurs pilotes long-, moyen- et court-courrier d'Air France?
– Les compagnies des pays du golfe et de la Chine pour le long-courrier, les low-cost européennes pour le moyen-courrier.

– En tant que pilote de ligne, vous paraît-il toujours difficile d'espérer une carrière satisfaisante dans une compagnie low-cost?
– Il n’existe pas encore de low-cost active dans le moyen- et le long-courrier. A ce titre la carrière y apparait donc moins riche. La vitesse de progression s’y avère en revanche importante. Les pilotes d’Air France détachés chez Transavia (filiale low-cost d’Air France, ndlr) sont en général très épanouis.

– Pourquoi un vol Paris-Londres serait-il moins intéressant qu'un vol Paris-Rio de Janeiro? Est-ce une question de salaire ou de navigation?
– Le lien qui existe entre le salaire des pilotes et la richesse produite par leur travail nous paraît important. Les deux vols évoqués comportent un niveau d’intérêt technique équivalent, même s’il se révèle fort différent. Le Paris-Rio produit toutefois plus de richesse et accessoirement demande plus de temps de travail. Il est donc mieux rémunéré et cela parait normal.

Créé: 15.10.2015, 12h51

Le CV de Philippe Evain

Président du Syndicat français des pilotes de ligne

- Ecole nationale de l’aviation civile à Toulouse

- Six ans de chômage à la sortie

- Copilote sur l’Airbus A 320 chez Air France pendant quatre ans

- Copilote sur le Boeing 777 chez Air France pendant sept ans

- Commandant de bord sur l’Airbus A 320 chez Air France depuis sept ans

Articles en relation

Les salariés violents d'Air France ont été mis à pied

France Les cinq hommes qui s'en sont pris à leurs supérieurs lors d'un comité d'entreprise d'Air France ont été suspendus, jeudi. Plus...

Les salariés seront jugés pour «violences aggravées»

Air France Les cinq salariés ont été déférés devant le parquet de Bobigny pour «violences aggravées». Plus...

Six salariés d'Air France placés en garde à vue

Violences Manuel Valls et François Hollande avaient promis des sanctions. L'Etat possède 17% du capital d'Air France. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.