Le vieil émetteur de la Dôle disparaît dans un grand fracas

VideoDynamitée, l’antenne de la Barillette, qui relayait depuis 60 ans les signaux radio et TV, est tombée avec grâce.

Vidéo: FABIEN GRENON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq longs coups de trompe retentissent au milieu des pâturages. Le moment, pour les invités qui ont pu monter à la Barillette en cette fin de journée de jeudi, de se planquer et de se boucher les oreilles. Encore trois sonneries courtes. Puis une dernière, qui permet à l’homme en rouge, alias Patrick Berner, de presser pile à 18h sur le bouton qui fait exploser l’ancien émetteur de la Dôle. Le mât de 122 mètres, qui se dressait là depuis soixante ans, tombe raide, d’une pièce, dans le couloir calculé par l’entreprise de dynamitage Sagramat SA.

Soulagés, les techniciens se congratulent. Les 28 charges des 8 kilos d’explosifs utilisés étaient bien placées, sur deux pieds du mât, pour faire tomber la tour côté ouest, sans toucher le nouveau bâtiment et la nouvelle antenne construits à quelque cinquante mètres de là. On aurait entendu la détonation jusqu’en plaine, mais là-haut, seul le vrombissement des drones qui tournent au-dessus de la carcasse de fer trouble encore la nature. Dans sa chute, le mât a fait plier quelques petits sapins – c’était prévu – et le souffle de l’explosion a envoyé quelques graviers sur la façade de la nouvelle station. Si l’explosion n’a projeté que peu de débris aux alentours, les nostalgiques fouillent déjà l’herbe pour ramasser un bout de la structure rouge et blanche qui se dressait dans le paysage depuis les années 1950.

Repère pour navigateurs
Le dynamitage de cette antenne, qui servait à transmettre la radio analogique et numérique et la télévision numérique terrestre (TNT), marque une étape importante dans le chantier que la propriétaire de la station de télécommunications, Swisscom Broadcast SA, mène depuis trois ans à la Barillette pour redimensionner ses installations en fonction des nouvelles technologies. «Autrefois, le signal TV venait de cet émetteur de la Dôle, rappelle son directeur général, Jean-Paul de Weck. Aujourd’hui, seuls 4% des ménages ne sont pas reliés au câble. La nouvelle antenne, en service depuis l’automne dernier, continuera d’assurer ce service universel. On n’abandonnera pas la TV terrestre avant quelques années.»

Pour Thierry Rossel, responsable de Swisscom Broadcast Suisse romande, le chantier n’est pas terminé. «Une fois l’ancienne antenne découpée et évacuée, nous allons démolir pièce par pièce le vieux bâtiment, y compris ses sous-sols, et rendre ce promontoire à la nature. On espère inaugurer les nouvelles installations cet automne.» Et que les navigateurs se rassurent, la lumière rouge qui leur servait de repère continuera de clignoter sur le nouveau mât, de même hauteur que l’ancien.

Créé: 24.05.2018, 19h03

Articles en relation

L’émetteur de la Barillette voit double

Télécommunications La nouvelle antenne sera identique, mais les installations réduites au maximum. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.