Passer au contenu principal

L'ex-compagne du président Morales arrêtée

L'entreprise de la jeune femme fait l'objet d'une enquête pour trafic d'influence en Bolivie.

Gabriela Zapata a été la compagne d'Evo Morales.
Gabriela Zapata a été la compagne d'Evo Morales.
Twitter

L'ex-compagne du président bolivien Evo Morales, Gabriela Zapata, dont l'entreprise fait l'objet d'une enquête pour trafic d'influence, a été arrêtée vendredi, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Mme Zapata, 28 ans, responsable commerciale de l'entreprise chinoise CAMC qui a signé des contrats pour 560 millions de dollars environ avec l'Etat bolivien, est détenue dans des locaux de la police, a indiqué le ministère.

Le ministère n'a toutefois pas précisé le motif de cette arrestation.

Trafic d'influence

Les accusations de corruption à l'encontre du président bolivien ont pesé sur le référendum de dimanche dernier, qu'il a perdu, par lequel il demandait à pouvoir briguer un quatrième mandat.

Accusé de trafic d'influence par l'opposition, le président de gauche, qui a reconnu avoir eu une relation avec Gabriela Zapata révélée par la presse, dément tout favoritisme dans l'obtention de contrats publics.

La victoire du «non» au référendum constitue la première défaite politique du plus ancien président en exercice d'Amérique latine, en place depuis 2006 et qui devra donc quitter le pouvoir début 2020.

Ancien berger, Evo Morales, 56 ans, est le premier président amérindien de la Bolivie.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.