Passer au contenu principal

La ferme de Rovéréaz veut «cultiver les gens» et le bio

Un collectif a été choisi par la Municipalité de Lausanne pour exploiter ce domaine agricole.

Quatre des six membres du collectif (de g. à dr.): Elise Magnenat, François Turk, Gilles Berger et Romain Chollet.
Quatre des six membres du collectif (de g. à dr.): Elise Magnenat, François Turk, Gilles Berger et Romain Chollet.
Olivier Allenspach

Ce n’est plus une famille mais un groupe de personnes qui va prendre les rênes de la ferme de Rovéréaz. Ce domaine agricole aux portes de Lausanne était en effet à la recherche de nouveaux exploitants depuis la retraite du fermier Jean-Luc Chollet. La Municipalité souhaitait en faire un lieu de production de produits bio et locaux. Ils seront six à assurer les multiples tâches qui composent la reconversion de Rovéréaz.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.