Passer au contenu principal

Pour le FMI, l'assouplissement quantitatif fonctionne déjà

La présidente du FMI, la française Christine Lagarde, rappelle que les marchés anticipent déjà la décision de la BCE.

Christine Lagarde, présidente du FMI, estime que les anticipations des marchés matérialisent l'assouplissement quantitatif de la BCE.
Christine Lagarde, présidente du FMI, estime que les anticipations des marchés matérialisent l'assouplissement quantitatif de la BCE.
Keystone

L'assouplissement quantitatif («QE») attendu de la Banque centrale européenne (BCE fonctionne déjà, dans la mesure où les anticipations de son annonce ont commencé à agir sur le niveau de l'euro, a estimé jeudi la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

«Dans une certaine mesure, on peut dire que (l'assouplissement quantitatif en Europe) fonctionne déjà. Quand on regarde les variations des devises, et à quel niveau se situe l'euro actuellement, on ne peut pas nier qu'il y a là une anticipation du fait qu'un ‹QE› est sur le point d'être annoncé (...) et qu'il sera de taille significative», a-t-elle déclaré, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

«Le QE ne sera pas la panacée»

L'ancien secrétaire américain au Trésor Lawrence Summers a pour sa part mis en garde contre «l'erreur de croire que le ‹QE› est une panacée ou sera suffisant» pour relancer l'économie européenne.

Selon lui, il y a «toutes les raisons de croire» que l'assouplissement quantitatif que s'apprête à annoncer la Banque centrale européenne «aura moins d'impact» que celui mené par les Etats-Unis ces dernières années.

La Fed prépare son resserrement monétaire

Déterminée à contrer le risque de déflation et à stimuler l'économie de la zone euro, la BCE devrait annoncer jeudi après-midi des rachats massifs d'actifs comprenant des obligations d'Etat, une mesure aussi attendue que débattue.

La Réserve fédérale américaine (Fed) prépare elle au contraire le marché à un resserrement monétaire via une hausse de son taux d'intérêt, sans préciser le calendrier de cette hausse.

La prévision du FMI est que cela se produira «à la mi-2015», a déclaré Mme Lagarde jeudi.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.