La France «n'hésitera pas» à rétablir des contrôles

Crise migratoirePour le Premier ministre français, le retour temporaire à une surveillance des frontières est envisagé. Il a aussi annoncé l'engagement de 900 policiers supplémentaires.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous avons déjà rétabli ce printemps des contrôles temporaires à cette frontière (ndlr: franco-italienne). Et nous n'hésiterons pas à le faire de nouveau, comme les règles de Schengen le permettent à chaque fois que les circonstances l'imposent, si c'est nécessaire dans les prochains jours ou prochaines semaines», a déclaré le Premier ministre français.

Manuel Valls s'exprimait mercredi devant les députés lors d'un débat sur l'accueil des migrants et des réfugiés. Il a défendu un «renforcement» de Schengen, l'espace de libre circulation des biens et des personnes de l'UE, notamment le contrôle des frontières externes.

Cette annonce aura sans doute un bon écho auprès de la population puisqu'un sondage réalisé par Elabe pour la chaîne d'information française BFMTV, 52% des personnes interrogées se disaient tout à fait pour le rétablissement des contrôles à la frontière, et 28% indiquaient être plutôt pour. Seuls 20% des sondés étaient défavorables à cette mesure.

Des millions et des gendarmes

La France, qui s'est engagée à ouvrir ses portes à 24'000 réfugiés en deux ans, va débloquer au total plus de 600 millions d'euros (env. 665 millions de francs) d'ici à fin 2017 pour financer leur accueil. Pour l'année prochaine, 279 millions d'euros (env. 309 millions de francs) de crédits supplémentaires vont être débloqués, a promis Manuel Valls.

Le Premier ministre a également annoncé la création de 900 postes supplémentaires dans les forces de l'ordre, notamment dans la police aux frontières, dans le cadre de la lutte contre l'immigration irrégulière.

La France compte ainsi procéder à 16'000 éloignements forcés d'étrangers en situation irrégulière cette année, après 15'000 mesures de ce type prises en 2014. Manuel Valls a annoncé à ce propos un effort «sans précédent» et «indispensable si nous voulons mettre en oeuvre une politique migratoire soutenable et si nous voulons préserver le droit d'asile».

«Certains nous disent: «Il faut tout fermer.» Dire cela, c'est fermer les yeux sur les réfugiés qui meurent à nos portes. D'autres disent, à l'inverse: «Il faut tout ouvrir.» Dire cela, c'est fermer les yeux sur les réalités et les difficultés de la société française... Mon devoir, celui du gouvernement, c'est être lucide», a plaidé Manuel Valls.

(afp/nxp)

Créé: 16.09.2015, 18h07

Articles en relation

Bachar al-Assad accuse l'Occident sur les migrants

Etat islamique Le président syrien impute l'afflux de réfugiés syriens en Europe au soutien de l'Occident aux «terroristes» responsables selon lui de la guerre dans son pays. Plus...

Les premiers réfugiés sont entrés en Croatie

Migrants Un premier groupe de migrants est arrivé mercredi matin dans l'Etat membre de l'UE, après la fermeture par la Hongrie de sa frontière. Plus...

Premières arrestations de migrants à la frontière

Hongrie Une loi interdit désormais de franchir les barbelés, érigés sur 175 km entre la Hongrie et la Serbie. Soixante personnes ont été interpellées à cause de ça, mardi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.