Passer au contenu principal

La France «n'hésitera pas» à rétablir des contrôles

Pour le Premier ministre français, le retour temporaire à une surveillance des frontières est envisagé. Il a aussi annoncé l'engagement de 900 policiers supplémentaires.

Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)
Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)
Marko Djurica, Reuters
Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).
Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).
Keystone
Dans le cadre du programme de répartition de l'Union européenne (UE), la Suisse va accueillir les trente premiers réfugiés venus d'Italie. (Dimanche 3 avril 2016)
Dans le cadre du programme de répartition de l'Union européenne (UE), la Suisse va accueillir les trente premiers réfugiés venus d'Italie. (Dimanche 3 avril 2016)
Keystone
En Grèce, quelque 750 migrants sont sur le point d'être renvoyés vers la Turquie, conformément au récent accord conclu entre l'Union européenne et Ankara. (samedi 2 avril 2016)
En Grèce, quelque 750 migrants sont sur le point d'être renvoyés vers la Turquie, conformément au récent accord conclu entre l'Union européenne et Ankara. (samedi 2 avril 2016)
Keystone
Ban Ki-Moon sera présent mercredi lors de la réunion prévue à Genève pour discuter du sort des réfugiés syriens. (Mardi 29 mars 2016)
Ban Ki-Moon sera présent mercredi lors de la réunion prévue à Genève pour discuter du sort des réfugiés syriens. (Mardi 29 mars 2016)
AFP
Des migrants ont bloqué la route d'une bourgade grecque, mercredi soir, pour protester contre la fermeture de la route des Balkans. (Mercredi 23 mars 2016)
Des migrants ont bloqué la route d'une bourgade grecque, mercredi soir, pour protester contre la fermeture de la route des Balkans. (Mercredi 23 mars 2016)
Reuters
Pour tenter de résoudre la crise migratoire, France et Allemagne sont prêts à envoyer 600 experts de l'asile, en Grèce. (Samedi 19 mars 2016)
Pour tenter de résoudre la crise migratoire, France et Allemagne sont prêts à envoyer 600 experts de l'asile, en Grèce. (Samedi 19 mars 2016)
AP
Des enfants font la queue pour obtenir de la nourriture au camp d'Idomeni, à la frontière greco-macédonienne. La situation est qualifiée de difficile par des organisations. (Jeudi 10 mars 2016)
Des enfants font la queue pour obtenir de la nourriture au camp d'Idomeni, à la frontière greco-macédonienne. La situation est qualifiée de difficile par des organisations. (Jeudi 10 mars 2016)
AP
Un sommet entre l'UE et la Turquie est prévu le lundi 7 mars. Bruxelles souhaite réduire l'arrivée de migrants en Grèce. Ici, la frontière greco-macédonienne. (Dimanche 06 mars 2016)
Un sommet entre l'UE et la Turquie est prévu le lundi 7 mars. Bruxelles souhaite réduire l'arrivée de migrants en Grèce. Ici, la frontière greco-macédonienne. (Dimanche 06 mars 2016)
Alexandros Avramidis, Reuters
Un camp s'est formé avec l'appui d'ONG à Idomeni, le poste-frontière entre la Grèce et la Macédoine. Quelque 13 000 personnes attendent de pouvoir continuer leur route. (Dimanche 06 mars 2016)
Un camp s'est formé avec l'appui d'ONG à Idomeni, le poste-frontière entre la Grèce et la Macédoine. Quelque 13 000 personnes attendent de pouvoir continuer leur route. (Dimanche 06 mars 2016)
Sasa Kavic, Reuters
Des enfants derrière des grillages à la frontière entre la Slovaquie et l'Autriche. Comme ici à Spielfeld. Depuis le début de l'année, environ quatre kilomètres de grillage canalisent les entrées en Autriche. (Mercredi 17 février 2016)
Des enfants derrière des grillages à la frontière entre la Slovaquie et l'Autriche. Comme ici à Spielfeld. Depuis le début de l'année, environ quatre kilomètres de grillage canalisent les entrées en Autriche. (Mercredi 17 février 2016)
Keystone
Au centre, la  ministre de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner (ÖVP, conservateur). L'Autriche a annoncé l'instauration d'un quota journalier de demandeurs d'asile admis dans le pays depuis la Slovénie. (Mardi 16 février 2016)
Au centre, la ministre de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner (ÖVP, conservateur). L'Autriche a annoncé l'instauration d'un quota journalier de demandeurs d'asile admis dans le pays depuis la Slovénie. (Mardi 16 février 2016)
Keystone
A la frontière ukrainienne, un soldat surveille des migrants en passe d'être expulsés. (Mardi 16 février 2016)
A la frontière ukrainienne, un soldat surveille des migrants en passe d'être expulsés. (Mardi 16 février 2016)
Reuters
L'Union européenne a lancé un ultimatum de trois mois à la Grèce pour qu'elle s'attaque aux 'sérieuses défaillances' dans la gestion de l'afflux de migrants à sa frontière maritime avec la Turquie. (Vendredi  12 février 2016)
L'Union européenne a lancé un ultimatum de trois mois à la Grèce pour qu'elle s'attaque aux 'sérieuses défaillances' dans la gestion de l'afflux de migrants à sa frontière maritime avec la Turquie. (Vendredi 12 février 2016)
AFP
L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015. (Mercredi 6 janvier 2016)
L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015. (Mercredi 6 janvier 2016)
Keystone
La police grecque a évacué à la frontière avec la Macédoine pour évacuer un millier de migrants qui y étaient massés depuis des jours. (Mercredi 9 décembre 2015)
La police grecque a évacué à la frontière avec la Macédoine pour évacuer un millier de migrants qui y étaient massés depuis des jours. (Mercredi 9 décembre 2015)
Alexandros Avramidis, Reuters
Quelque 400 policiers anti-émeute ont été mobilisés pour cette opération. Les migrants, pour la plupart des Marocains et Pakistanais, ont été embarqués par les forces de l'ordre à bord de 14 autocars à destination d'Athènes. (Mercredi 9 décembre 2015)
Quelque 400 policiers anti-émeute ont été mobilisés pour cette opération. Les migrants, pour la plupart des Marocains et Pakistanais, ont été embarqués par les forces de l'ordre à bord de 14 autocars à destination d'Athènes. (Mercredi 9 décembre 2015)
Reuters
La Hongrie a porté plainte auprès de la justice européenne à propos des quotas de migrants. (Jeudi 3 décembre 2015)
La Hongrie a porté plainte auprès de la justice européenne à propos des quotas de migrants. (Jeudi 3 décembre 2015)
AFP
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a fait cette annonce à l'issue d'un sommet à Bruxelles, en compagnie du premier ministre turc Ahmet Davutoglu.
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a fait cette annonce à l'issue d'un sommet à Bruxelles, en compagnie du premier ministre turc Ahmet Davutoglu.
Reuters
Environ 200 personnes ont tenté de forcer le passage entre la Grèce et la Macédoine. Elles sont bloquées depuis jeudi suite à la décision de la Macédoine de ne plus laisser passer que les migrants venus de zones de conflit. (Jeudi 26 novembre 2015).
Environ 200 personnes ont tenté de forcer le passage entre la Grèce et la Macédoine. Elles sont bloquées depuis jeudi suite à la décision de la Macédoine de ne plus laisser passer que les migrants venus de zones de conflit. (Jeudi 26 novembre 2015).
Stoyan Nenov, Reuters
Simonetta Sommaruga à côté d'Angela Merkel qui s'entretient avec le président ivoirien  Alassane Ouattara. Face à l'afflux de réfugiés en Europe, les dirigeants se concertent à Malte pour tenter de juguler ces mouvements migratoires. (Mercredi 11 novembre 2015)
Simonetta Sommaruga à côté d'Angela Merkel qui s'entretient avec le président ivoirien Alassane Ouattara. Face à l'afflux de réfugiés en Europe, les dirigeants se concertent à Malte pour tenter de juguler ces mouvements migratoires. (Mercredi 11 novembre 2015)
AFP
Européens et Africains devraient s'engagent à «gérer ensemble les flux migratoires dans tous leurs aspects» selon un projet de résolution. Ce sont les modalités qui posent question. (Mercredi 11 novembre 2015)
Européens et Africains devraient s'engagent à «gérer ensemble les flux migratoires dans tous leurs aspects» selon un projet de résolution. Ce sont les modalités qui posent question. (Mercredi 11 novembre 2015)
AFP
Des soldats slovènes installent des barbelés à la frontière avec la Croatie, pour canaliser le flux des migrants. (Mercredi 11 novembre 2015)
Des soldats slovènes installent des barbelés à la frontière avec la Croatie, pour canaliser le flux des migrants. (Mercredi 11 novembre 2015)
AFP
La chancelière allemande Angela Merkel met en garde contre de possibles affrontements armés entre pays des Balkans, par où transitent la plupart des réfugiés, dans l'hypothèse où l'Allemagne fermerait sa frontière avec l'Autriche. (Mardi 3 novembre)
La chancelière allemande Angela Merkel met en garde contre de possibles affrontements armés entre pays des Balkans, par où transitent la plupart des réfugiés, dans l'hypothèse où l'Allemagne fermerait sa frontière avec l'Autriche. (Mardi 3 novembre)
AFP
La Hongrie a fermé sa frontière avec la Croatie, ce qui oblige désormais les réfugiés à passer par la Slovénie (Samedi 17 octobre 2015)
La Hongrie a fermé sa frontière avec la Croatie, ce qui oblige désormais les réfugiés à passer par la Slovénie (Samedi 17 octobre 2015)
AFP
Budapest a fermé dans la nuit de vendredi à samedi aux migrants et réfugiés sans visa ses principaux points de passage à sa frontière croate (Vendredi 16 octobre 2015).
Budapest a fermé dans la nuit de vendredi à samedi aux migrants et réfugiés sans visa ses principaux points de passage à sa frontière croate (Vendredi 16 octobre 2015).
AFP
Les 28 pays membres de l'UE ont arraché un «plan d'action commun» avec la Turquie pour endiguer les flux migratoires à ses frontières extérieures. (Jeudi 15 octobre 2015)
Les 28 pays membres de l'UE ont arraché un «plan d'action commun» avec la Turquie pour endiguer les flux migratoires à ses frontières extérieures. (Jeudi 15 octobre 2015)
Keystone
Le mouvement allemand islamophobe Pegida a multiplié les attaques contre la chancelière Angela Merkel (Lundi 12 octobre 2015).
Le mouvement allemand islamophobe Pegida a multiplié les attaques contre la chancelière Angela Merkel (Lundi 12 octobre 2015).
AFP
Un premier contingent de 20 réfugiés s'envole depuis Rome pour la Suède dans le cadre du programme de l'UE sur une meilleure répartition des demandeurs d'asile (Vendredi 9 octobre 2015)
Un premier contingent de 20 réfugiés s'envole depuis Rome pour la Suède dans le cadre du programme de l'UE sur une meilleure répartition des demandeurs d'asile (Vendredi 9 octobre 2015)
AFP
L'Allemagne a accueilli en septembre près de 280'000 migrants, dépassant en un seul mois le total enregistré en 2014. Berlin réfléchit à des procédures accélérées à ses frontières pour faire face à cet afflux record. (Mercredi 30 septembre 2015)
L'Allemagne a accueilli en septembre près de 280'000 migrants, dépassant en un seul mois le total enregistré en 2014. Berlin réfléchit à des procédures accélérées à ses frontières pour faire face à cet afflux record. (Mercredi 30 septembre 2015)
AFP
Le gouvernement allemand a approuvé mardi un durcissement des règles pour certaines catégories de demandeurs d'asile afin de mieux répondre à la crise migratoire. (Mardi 29 septembre 2015)
Le gouvernement allemand a approuvé mardi un durcissement des règles pour certaines catégories de demandeurs d'asile afin de mieux répondre à la crise migratoire. (Mardi 29 septembre 2015)
AFP
Un policier a été grièvement blessé à l'arme blanche dans la nuit de lundi à mardi dans le centre d'accueil de Birkerød, le plus grand du Danemark. Un ressortissant palestinien a été arrêté par la police, qui a bouclé les lieux (photo). (Mardi 29 septembre 2015)
Un policier a été grièvement blessé à l'arme blanche dans la nuit de lundi à mardi dans le centre d'accueil de Birkerød, le plus grand du Danemark. Un ressortissant palestinien a été arrêté par la police, qui a bouclé les lieux (photo). (Mardi 29 septembre 2015)
AFP
Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à Genève a publié mardi ses dernières statistiques, indiquant que plus d'un demi-millions de réfugiés étaient arrivés en Europe via la Méditerranée cette année. (29 septembre 2015)
Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à Genève a publié mardi ses dernières statistiques, indiquant que plus d'un demi-millions de réfugiés étaient arrivés en Europe via la Méditerranée cette année. (29 septembre 2015)
AFP
Parmi eux, 383'000 sont arrivés en Grèce et 129'000 en Italie, d'après le HCR. Les deux-tiers des migrants arrivés en Grèce sont syriens. En Italie, on a recensé 51% de Syriens et 13% d'Afghans. (29 septembre 2015)
Parmi eux, 383'000 sont arrivés en Grèce et 129'000 en Italie, d'après le HCR. Les deux-tiers des migrants arrivés en Grèce sont syriens. En Italie, on a recensé 51% de Syriens et 13% d'Afghans. (29 septembre 2015)
AFP
Dimanche, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Bruxelles pour réclamer un meilleur accueil pour les migrants. (27 septembre 2015)
Dimanche, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Bruxelles pour réclamer un meilleur accueil pour les migrants. (27 septembre 2015)
AFP
«Personne n'est illégal», pouvait-on lire sur une banderole rédigée en flamand. (27 septembre 2015)
«Personne n'est illégal», pouvait-on lire sur une banderole rédigée en flamand. (27 septembre 2015)
AFP
«Nous ne sommes pas dangereux», affirmait une autre pancarte en anglais, pour faire passer le message qu'il n'y a pas de craintes à avoir à l'égard des réfugiés.(27 septembre 2015)
«Nous ne sommes pas dangereux», affirmait une autre pancarte en anglais, pour faire passer le message qu'il n'y a pas de craintes à avoir à l'égard des réfugiés.(27 septembre 2015)
AFP
«Réfugiés: bienvenue», lisait-on encore en anglais sur d'autres panneaux. (27 septembre 2015)
«Réfugiés: bienvenue», lisait-on encore en anglais sur d'autres panneaux. (27 septembre 2015)
AFP
La manifestation, qui a réuni entre 15'000 et 20'000 personnes avait des allures de marée humaine, dans les rues de Bruxelles. (27 septembre 2015)
La manifestation, qui a réuni entre 15'000 et 20'000 personnes avait des allures de marée humaine, dans les rues de Bruxelles. (27 septembre 2015)
AFP
Environ 300 personnes se sont réunies, samedi à Berne, pour demander à la Confédération d'appliquer une politique d'asile plus généreuse et d'accueillir davantage de réfugiés. (26 septembre 2015)
Environ 300 personnes se sont réunies, samedi à Berne, pour demander à la Confédération d'appliquer une politique d'asile plus généreuse et d'accueillir davantage de réfugiés. (26 septembre 2015)
Keystone
L'Europe a encore un long chemin à parcourir avant de régler sa plus grande crise migratoire depuis 1945, a averti Berlin ce jeudi 24 septembre 2015.
L'Europe a encore un long chemin à parcourir avant de régler sa plus grande crise migratoire depuis 1945, a averti Berlin ce jeudi 24 septembre 2015.
Keystone
Des jeunes migrants Syriens dans le village grec de Idomeni. (Mardi 21 septembre 2015)
Des jeunes migrants Syriens dans le village grec de Idomeni. (Mardi 21 septembre 2015)
AFP
Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne ont voté mardi à Bruxelles un plan de répartition de 120'000 migrants dans l'UE, ont annoncé des diplomates. La République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie ont cependant voté contre ce plan. (Mardi 21 septembre 2015)
Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne ont voté mardi à Bruxelles un plan de répartition de 120'000 migrants dans l'UE, ont annoncé des diplomates. La République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie ont cependant voté contre ce plan. (Mardi 21 septembre 2015)
AFP
Deutsche Bahn a décidé de suspendre, jusqu'au 4 octobre, sa liaison Munich-Salzbourg-Vienne-Budapest. En effet, la réintroduction par l'Allemagne de contrôles aux frontières entraîne de grosses perturbations du trafic ferroviaire. (22 septembre 2015)
Deutsche Bahn a décidé de suspendre, jusqu'au 4 octobre, sa liaison Munich-Salzbourg-Vienne-Budapest. En effet, la réintroduction par l'Allemagne de contrôles aux frontières entraîne de grosses perturbations du trafic ferroviaire. (22 septembre 2015)
AFP
Des migrants attendent de pouvoir traverser la frontière entre la Serbie et la Croatie. (22 septembre 2015)
Des migrants attendent de pouvoir traverser la frontière entre la Serbie et la Croatie. (22 septembre 2015)
AFP
Martin Schulz, président social-démocrate allemand du Parlement européen, s'attend à ce que l'UE trouve un accord pour se répartir, de manière volontaire, les 160'000 migrants arrivés récemment en Europe. (21 septembre 2015)
Martin Schulz, président social-démocrate allemand du Parlement européen, s'attend à ce que l'UE trouve un accord pour se répartir, de manière volontaire, les 160'000 migrants arrivés récemment en Europe. (21 septembre 2015)
AFP
Des migrants tentant de monter à bord d'un train à Beli Manastir, en Croatie. Débordée par l'arrivée ces derniers jours de 13'000 migrants et réfugiés, la Croatie a annoncé quelle nétait plus en mesure de contrôler cet afflux et quelle les laisserait simplement poursuivre leur périple vers l'Europe de l'Ouest et du Nord. (Samedi 19 septembre 2015).
Des migrants tentant de monter à bord d'un train à Beli Manastir, en Croatie. Débordée par l'arrivée ces derniers jours de 13'000 migrants et réfugiés, la Croatie a annoncé quelle nétait plus en mesure de contrôler cet afflux et quelle les laisserait simplement poursuivre leur périple vers l'Europe de l'Ouest et du Nord. (Samedi 19 septembre 2015).
Reuters
En deux jours, depuis la fermeture de la frontière hongroise, quelque 13'000 réfugiés bloqués en Serbie sont passés en Croatie. Le premier ministre Zoran Milanovic a précisé que  son pays n'enregistrerait plus de nouveaux arrivants et que les migrants ne seraient plus hébergés. (Vendredi 18 septembre 2015)
En deux jours, depuis la fermeture de la frontière hongroise, quelque 13'000 réfugiés bloqués en Serbie sont passés en Croatie. Le premier ministre Zoran Milanovic a précisé que son pays n'enregistrerait plus de nouveaux arrivants et que les migrants ne seraient plus hébergés. (Vendredi 18 septembre 2015)
AFP
La Hongrie a entamé la pose d'une clôture de barbelés à sa frontière avec la Croatie pour se protéger des migrants voulant rejoindre l'Europe de l'Ouest.   (Vendredi 18 septembre 2015)
La Hongrie a entamé la pose d'une clôture de barbelés à sa frontière avec la Croatie pour se protéger des migrants voulant rejoindre l'Europe de l'Ouest. (Vendredi 18 septembre 2015)
Keystone
La Croatie a fermé «jusqu'à nouvel ordre» sept de ses huit passages frontaliers avec la Serbie après une entrée massive de migrants du Moyen-Orient depuis ce pays voisin (Vendredi 18 septembre 2015)
La Croatie a fermé «jusqu'à nouvel ordre» sept de ses huit passages frontaliers avec la Serbie après une entrée massive de migrants du Moyen-Orient depuis ce pays voisin (Vendredi 18 septembre 2015)
AFP
Des femmes croates se sont présentées spontanément dans la gare d'Ilaca où des centaines de migrants embarquaient pour Zagreb, chargées de pain et de confitures maison, d'eau et de produits pour bébés. (Vendredi 18 septembre 2105)
Des femmes croates se sont présentées spontanément dans la gare d'Ilaca où des centaines de migrants embarquaient pour Zagreb, chargées de pain et de confitures maison, d'eau et de produits pour bébés. (Vendredi 18 septembre 2105)
AFP
Des milliers de migrants sont arrivésen Croatie, déterminés à poursuivre leur route vers les pays de l'ouest et et du nord de l'UE.  Des volontaires de la Croix-Rouge distribuaient eau et nourriture en priorité aux centaines d'enfants et de bébés.(Jeudi 17 septembre 2015)
Des milliers de migrants sont arrivésen Croatie, déterminés à poursuivre leur route vers les pays de l'ouest et et du nord de l'UE. Des volontaires de la Croix-Rouge distribuaient eau et nourriture en priorité aux centaines d'enfants et de bébés.(Jeudi 17 septembre 2015)
AFP
A la frontière serbo-hongroise, environ 400 migrants étaient toujours massés. (Jeudi 17 septembre 2015)
A la frontière serbo-hongroise, environ 400 migrants étaient toujours massés. (Jeudi 17 septembre 2015)
AFP
A la frontière serbo-hongroise, environ 400 migrants étaient toujours massés. (Jeudi 17 septembre 2015)
A la frontière serbo-hongroise, environ 400 migrants étaient toujours massés. (Jeudi 17 septembre 2015)
AFP
Un exilé avec son enfant sur le quai de la gare de Dugo Selo, près de Zagreb. Environ 5650 migrants sont entrés en Croatie depuis la fermeture de la frontière serbo-hongroise mardi, a déclaré jeudi la police croate. (Jeudi 17 septembre 2015)
Un exilé avec son enfant sur le quai de la gare de Dugo Selo, près de Zagreb. Environ 5650 migrants sont entrés en Croatie depuis la fermeture de la frontière serbo-hongroise mardi, a déclaré jeudi la police croate. (Jeudi 17 septembre 2015)
AFP
Dans la petite gare de Tovarnik, ville croate proche de la frontière serbe, des migrants  cherchent à monter dans des trains pour rejoindre Zagreb et poursuivre de là leur voyage vers l'ouest. (Jeudi 17 septembre 2015)
Dans la petite gare de Tovarnik, ville croate proche de la frontière serbe, des migrants cherchent à monter dans des trains pour rejoindre Zagreb et poursuivre de là leur voyage vers l'ouest. (Jeudi 17 septembre 2015)
AFP
Les forces antiémeutes hongroises ont utilisé des canons à eau et grenades lacrymogènes face aux migrants qui leur lançaient des pierres et qui ont réussi à arracher le grillage censé les arrêter près du passage frontalier de Röszke. (Mercredi 16 septembre 2015)
Les forces antiémeutes hongroises ont utilisé des canons à eau et grenades lacrymogènes face aux migrants qui leur lançaient des pierres et qui ont réussi à arracher le grillage censé les arrêter près du passage frontalier de Röszke. (Mercredi 16 septembre 2015)
AFP
«Les images de femmes et de jeunes enfants agressés à l«aide de gaz lacrymogènes et de canons à eau à la frontière hongroise avec la Serbie sont profondément choquantes», a déclaré dans un communiqué Zeid Raad Al Hussein, Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme. (Mercredi 16 septembre 2015)
«Les images de femmes et de jeunes enfants agressés à l«aide de gaz lacrymogènes et de canons à eau à la frontière hongroise avec la Serbie sont profondément choquantes», a déclaré dans un communiqué Zeid Raad Al Hussein, Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme. (Mercredi 16 septembre 2015)
AFP
Une fille a reçu du gaz lacrymogène lors des affrontements ont opposé des forces antiémeutes hongroises à des dizaines de migrants. (Mercredi 16 septembre 2015)
Une fille a reçu du gaz lacrymogène lors des affrontements ont opposé des forces antiémeutes hongroises à des dizaines de migrants. (Mercredi 16 septembre 2015)
AFP
Un père de famille, blessé, avec son enfant après des affrontements qui ont opposé mercredi des forces antiémeutes hongroises à des dizaines de migrants voulant forcer un barrage à la frontière serbo-hongroise. (Mercredi 16 septembre 2015)
Un père de famille, blessé, avec son enfant après des affrontements qui ont opposé mercredi des forces antiémeutes hongroises à des dizaines de migrants voulant forcer un barrage à la frontière serbo-hongroise. (Mercredi 16 septembre 2015)
Reuters
Des heurts ont éclaté entre la police hongroise et des réfugiés, Les forces de l'ordre ont utilisé du spray au poivre à la frontière avec la Serbie (Mercredi 16 septembre 2015).
Des heurts ont éclaté entre la police hongroise et des réfugiés, Les forces de l'ordre ont utilisé du spray au poivre à la frontière avec la Serbie (Mercredi 16 septembre 2015).
Armend Nimani, AFP
Le Premier ministre français, Manuel Valls, a dit devant les députés que le gouvernement n'hésiterait pas à rétablir temporairement le contrôle à ses frontières, si nécessaire. (Mercredi 16 septembre)
Le Premier ministre français, Manuel Valls, a dit devant les députés que le gouvernement n'hésiterait pas à rétablir temporairement le contrôle à ses frontières, si nécessaire. (Mercredi 16 septembre)
EPA, AFP
Un groupe de migrants est arrivé par autobus à la frontière serbo-croate, espérant trouver le salut dans la ville serbe de Sid, après la fermeture par la Hongrie de sa frontière avec la Serbie. (Mercredi 16 septembre)
Un groupe de migrants est arrivé par autobus à la frontière serbo-croate, espérant trouver le salut dans la ville serbe de Sid, après la fermeture par la Hongrie de sa frontière avec la Serbie. (Mercredi 16 septembre)
AFP
Des officiers de police hongrois montent la garde à la frontière avec la Serbie. Mardi, seulement 367 migrants sont entrés en Hongrie. Tous ont été arrêtés, selon la police. (Mercredi 16 septembre 2015)
Des officiers de police hongrois montent la garde à la frontière avec la Serbie. Mardi, seulement 367 migrants sont entrés en Hongrie. Tous ont été arrêtés, selon la police. (Mercredi 16 septembre 2015)
AFP
A la suite de la fermeture de facto par la Hongrie de sa frontière avec la Serbie, des autobus qui convoyaient jusqu'alors les migrants depuis le centre d'accueil de Presevo vers la Hongrie ont affiché mardi soir des pancartes portant une nouvelle destination: Sid, une ville du nord-ouest de la Serbie, située à quelques kilomètres de la Croatie. (Mercredi 16 septembre 2015)
A la suite de la fermeture de facto par la Hongrie de sa frontière avec la Serbie, des autobus qui convoyaient jusqu'alors les migrants depuis le centre d'accueil de Presevo vers la Hongrie ont affiché mardi soir des pancartes portant une nouvelle destination: Sid, une ville du nord-ouest de la Serbie, située à quelques kilomètres de la Croatie. (Mercredi 16 septembre 2015)
AFP
Sur la route empruntée par des exilés, une pancarte indique la direction à prendre. (Mardi 15 septembre 2015)
Sur la route empruntée par des exilés, une pancarte indique la direction à prendre. (Mardi 15 septembre 2015)
AFP
La Journée nationale de collecte pour les réfugiés organisée par la SSR et la Chaîne du Bonheur a pu collecter plus de 7,1 millions de francs en promesses de dons. (Mardi 15 septembre 2015)
La Journée nationale de collecte pour les réfugiés organisée par la SSR et la Chaîne du Bonheur a pu collecter plus de 7,1 millions de francs en promesses de dons. (Mardi 15 septembre 2015)
Keystone
Déterminés à rejoindre l'Allemagne, des réfugiés bloqués en Serbie suite à la fermeture de la frontière hongroise tentaient de contourner la Hongrie par la Croatie. (Mardi 15 septembre 2015)
Déterminés à rejoindre l'Allemagne, des réfugiés bloqués en Serbie suite à la fermeture de la frontière hongroise tentaient de contourner la Hongrie par la Croatie. (Mardi 15 septembre 2015)
Keystone
A Lausanne, près de 500 personnes se sont réunies et ont défilé en faveur de l'ouverture des frontières et de l'accueil des migrants. (15 septembre 2015)
A Lausanne, près de 500 personnes se sont réunies et ont défilé en faveur de l'ouverture des frontières et de l'accueil des migrants. (15 septembre 2015)
Twitter @ColombiniMarc, Keystone
Des soldats hongrois barrent la route d'une famille de réfugiés qui voulait quitter la Serbie et entrer en Hongrie. Mardi, la nouvelle loi hongroise a conduit à l'ouverture de procédure pénales contre 60 migrants, accusés d'avoir endommagé la barrière de barbelés érigée à la frontière. (15 septembre 2015)
Des soldats hongrois barrent la route d'une famille de réfugiés qui voulait quitter la Serbie et entrer en Hongrie. Mardi, la nouvelle loi hongroise a conduit à l'ouverture de procédure pénales contre 60 migrants, accusés d'avoir endommagé la barrière de barbelés érigée à la frontière. (15 septembre 2015)
AP, Keystone
Le poste frontière serbo-hongrois de Röszke est bloqué. La veille, un nombre record de 9380 migrants avaient réussi à franchir la frontière, selon la police. (15 septembre 2015)
Le poste frontière serbo-hongrois de Röszke est bloqué. La veille, un nombre record de 9380 migrants avaient réussi à franchir la frontière, selon la police. (15 septembre 2015)
AFP
Après l'Allemagne et l'Autriche qui ont annoncé reprendre le contrôle de leurs frontières, la Hongrie annonce fermé son principal point de passage qui délimite le pays avec la Serbie. Ici donc, à Röszke. (Lundi 14 septembre 2015)
Après l'Allemagne et l'Autriche qui ont annoncé reprendre le contrôle de leurs frontières, la Hongrie annonce fermé son principal point de passage qui délimite le pays avec la Serbie. Ici donc, à Röszke. (Lundi 14 septembre 2015)
Keystone
Après l'Allemagne, l'Autriche a aussi annoncé vouloir rétablir, de manière provisoire, le contrôle à ses frontières. Avant ça, la police autrichienne était déjà présente en force dans les gares du pays. (Lundi 14 septembre 2015)
Après l'Allemagne, l'Autriche a aussi annoncé vouloir rétablir, de manière provisoire, le contrôle à ses frontières. Avant ça, la police autrichienne était déjà présente en force dans les gares du pays. (Lundi 14 septembre 2015)
AP
Après avoir ouvert «les bras de l'Allemagne» aux réfugiés, «Mama Merkel» a réintroduit des contrôles à ses frontières et «assène» par cette décision un «coup à Schengen», estime lundi la presse française. (Lundi 14 septembre 2015)
Après avoir ouvert «les bras de l'Allemagne» aux réfugiés, «Mama Merkel» a réintroduit des contrôles à ses frontières et «assène» par cette décision un «coup à Schengen», estime lundi la presse française. (Lundi 14 septembre 2015)
AFP
Un nombre record de 5809 migrants sont entrés en Hongrie dimanche, a annoncé lundi la police, à la veille du 15 septembre, date à partir de laquelle Budapest veut rendre hermétique sa frontière avec la Serbie. Ce chiffre bat le record de 4330 arrivées samedi (lundi 14 septembre 2015).
Un nombre record de 5809 migrants sont entrés en Hongrie dimanche, a annoncé lundi la police, à la veille du 15 septembre, date à partir de laquelle Budapest veut rendre hermétique sa frontière avec la Serbie. Ce chiffre bat le record de 4330 arrivées samedi (lundi 14 septembre 2015).
Keystone
Consécutivement à cette décision prise par l'Allemagne, le trafic ferroviaire entre l'Allemagne et l'Autriche a été suspendu. (dimanche 13 septembre 2015)
Consécutivement à cette décision prise par l'Allemagne, le trafic ferroviaire entre l'Allemagne et l'Autriche a été suspendu. (dimanche 13 septembre 2015)
Reuters
Après avoir ouvert grand les bras aux réfugiés, l'Allemagne fait volte-face et décide de temporairement réintroduire le contrôle à ses frontières (dimanche 13 septembre 2015)
Après avoir ouvert grand les bras aux réfugiés, l'Allemagne fait volte-face et décide de temporairement réintroduire le contrôle à ses frontières (dimanche 13 septembre 2015)
Reuters
La ville de Munich, en Allemagne, est arrivée «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12'200 d'entre eux. (Samedi 12 septembre 2015)
La ville de Munich, en Allemagne, est arrivée «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12'200 d'entre eux. (Samedi 12 septembre 2015)
Keystone
La ville de Munich, en Allemagne, est arrivée «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12'200 d'entre eux. (Samedi 12 septembre 2015)
La ville de Munich, en Allemagne, est arrivée «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12'200 d'entre eux. (Samedi 12 septembre 2015)
Keystone
La ville de Munich, en Allemagne, est arrivée «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12'200 d'entre eux. (Samedi 12 septembre 2015)
La ville de Munich, en Allemagne, est arrivée «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12'200 d'entre eux. (Samedi 12 septembre 2015)
Keystone
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s'est prononcé samedi en faveur d'une aide de 3 milliards d'euros pour les voisins de la Syrie afin de résoudre la crise des réfugiés. (Samedi 12 septembre 2015)
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s'est prononcé samedi en faveur d'une aide de 3 milliards d'euros pour les voisins de la Syrie afin de résoudre la crise des réfugiés. (Samedi 12 septembre 2015)
Keystone
La compagnie nationale des chemins de fer autrichiens (ÖBB) a annoncé jeudi suspendre sine die ses liaisons avec la Hongrie en raison de l'afflux de migrants désireux de se rendre en Allemagne. Elle a demandé aux compagnies de bus de cesser de transporter de nouveaux voyageurs dans ses gares. (Ici des migrants attendent un bus à Nickelsdorf, à la frontière austro-hongroise, jeudi 10 septembre 2015)
La compagnie nationale des chemins de fer autrichiens (ÖBB) a annoncé jeudi suspendre sine die ses liaisons avec la Hongrie en raison de l'afflux de migrants désireux de se rendre en Allemagne. Elle a demandé aux compagnies de bus de cesser de transporter de nouveaux voyageurs dans ses gares. (Ici des migrants attendent un bus à Nickelsdorf, à la frontière austro-hongroise, jeudi 10 septembre 2015)
Keystone
Le Parlement européen a approuvé jeudi les mesures d'urgence visant à mieux répartir l'accueil des réfugiés entre les Etats membres et la proposition de créer un mécanisme de répartition permanent et contraignant (Jeudi 10 septembre 2015).
Le Parlement européen a approuvé jeudi les mesures d'urgence visant à mieux répartir l'accueil des réfugiés entre les Etats membres et la proposition de créer un mécanisme de répartition permanent et contraignant (Jeudi 10 septembre 2015).
Keystone
La chancelière allemande Angela Merkel et le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel lequel annonce, ce 10 septembre 2015, que l'Allemagne a accueilli 450'000 migrants depuis début 2015, dont 37'000 pour la seule semaine de septembre. (Jeudi 10 septembre 2015).
La chancelière allemande Angela Merkel et le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel lequel annonce, ce 10 septembre 2015, que l'Allemagne a accueilli 450'000 migrants depuis début 2015, dont 37'000 pour la seule semaine de septembre. (Jeudi 10 septembre 2015).
Keystone
Le Premier ministre britannique refuse toujours que son pays prenne part de manière volontaire au programme de répartition des migrants, comme le réclame l'opposition (mercredi 9 septembre).
Le Premier ministre britannique refuse toujours que son pays prenne part de manière volontaire au programme de répartition des migrants, comme le réclame l'opposition (mercredi 9 septembre).
Keystone
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a demandé mercredi aux Européens de faire preuve d'audace et de solidarité en répartissant immédiatement 160'000 réfugiés dans l'UE, des propositions qui sont loin de faire l'unanimité (mercredi 9 septembre).
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a demandé mercredi aux Européens de faire preuve d'audace et de solidarité en répartissant immédiatement 160'000 réfugiés dans l'UE, des propositions qui sont loin de faire l'unanimité (mercredi 9 septembre).
Keystone
Des centaines de migrants forcent le cordon de police hongroise à la frontière avec la Serbie, en plusieurs incidents distincts. Les policiers ont fait usage de gaz au poivre pour contenir un des groupes. (8-9 septembre 2015)
Des centaines de migrants forcent le cordon de police hongroise à la frontière avec la Serbie, en plusieurs incidents distincts. Les policiers ont fait usage de gaz au poivre pour contenir un des groupes. (8-9 septembre 2015)
Keystone
Le 8 septembre 2015, le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel a estimé que son pays pourrait accueillir environ un demi-million de réfugiés par an, à terme (mardi 8 septembre 2015).
Le 8 septembre 2015, le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel a estimé que son pays pourrait accueillir environ un demi-million de réfugiés par an, à terme (mardi 8 septembre 2015).
Keystone
Des Allemandes souhaitent la bienvenue aux réfugiés à Francfort (dimanche 6 septembre 2015).
Des Allemandes souhaitent la bienvenue aux réfugiés à Francfort (dimanche 6 septembre 2015).
Keystone
Le pape François a appelé dimanche toutes les communautés catholiques d'Europe à accueillir chacune une famille de réfugiés, précisant qu'il commencerait par les deux paroisses du Vatican (dimanche 6 septembre 2015).
Le pape François a appelé dimanche toutes les communautés catholiques d'Europe à accueillir chacune une famille de réfugiés, précisant qu'il commencerait par les deux paroisses du Vatican (dimanche 6 septembre 2015).
Keystone
En Allemagne, la population s'est mobilisée d'une manière sans précédent pour faire face à l'afflux de réfugiés, accueillant des milliers d'entre eux chaleureusement (dimanche 6 septembre 2015).
En Allemagne, la population s'est mobilisée d'une manière sans précédent pour faire face à l'afflux de réfugiés, accueillant des milliers d'entre eux chaleureusement (dimanche 6 septembre 2015).
Keystone
Les bénévoles ont distribué victuailles, boissons et produits de première nécessité aux nouveaux arrivants.
Les bénévoles ont distribué victuailles, boissons et produits de première nécessité aux nouveaux arrivants.
Keystone
Des dessins saluaient leur arrivée.
Des dessins saluaient leur arrivée.
Keystone
Près de 1200 migrants, qui ont quitté à pied la capitale hongroise Budapest, marchent le long de l'autoroute qui conduit à la capitale autrichienne Vienne. (4 septembre 2015).
Près de 1200 migrants, qui ont quitté à pied la capitale hongroise Budapest, marchent le long de l'autoroute qui conduit à la capitale autrichienne Vienne. (4 septembre 2015).
Keystone
Le gouvernement hongrois a annoncé que des cars iront prendre en charge les migrants à la gare de Budapest où des milliers de personnes attendent depuis plusieurs jours. (5 septembre 2015).
Le gouvernement hongrois a annoncé que des cars iront prendre en charge les migrants à la gare de Budapest où des milliers de personnes attendent depuis plusieurs jours. (5 septembre 2015).
Keystone
Les nouvelles dispositions légales prises d'urgence en Hongrie  prévoient des possibilités de déploiement de l'armée aux frontières et rendent l'immigration illégale passible de trois ans de prison. (4 septembre 2015).
Les nouvelles dispositions légales prises d'urgence en Hongrie prévoient des possibilités de déploiement de l'armée aux frontières et rendent l'immigration illégale passible de trois ans de prison. (4 septembre 2015).
Keystone
Plusieurs milliers de migrants souhaitant rejoindre les pays riches d'Europe de l'Ouest, à commencer par l'Allemagne, restaient bloqués vendredi matin dans des gares de Hongrie, notamment à Budapest-Keleti. (4 septembre 2015)
Plusieurs milliers de migrants souhaitant rejoindre les pays riches d'Europe de l'Ouest, à commencer par l'Allemagne, restaient bloqués vendredi matin dans des gares de Hongrie, notamment à Budapest-Keleti. (4 septembre 2015)
Keystone
Plus de 200 migrants ont été débarqués du train dans lequel ils avaient embarqué et ont été acheminés dans un camp de réfugiés situé à Bicske, à 40km de Budapest (3 septembre 2015).
Plus de 200 migrants ont été débarqués du train dans lequel ils avaient embarqué et ont été acheminés dans un camp de réfugiés situé à Bicske, à 40km de Budapest (3 septembre 2015).
Keystone
Des centaines de migrants cherchant à se rendre en Europe ont pris d'assaut la principale gare de Budapest (3 septembre 2015).
Des centaines de migrants cherchant à se rendre en Europe ont pris d'assaut la principale gare de Budapest (3 septembre 2015).
Keystone
Sous l'impulsion de l'Allemagne, les pays de l'Union européenne cherchent à apporter une réponse commune à l'urgence de l'afflux des migrants. (Photo prise à la frontière entre la Macédoine et la Grèce.)
Sous l'impulsion de l'Allemagne, les pays de l'Union européenne cherchent à apporter une réponse commune à l'urgence de l'afflux des migrants. (Photo prise à la frontière entre la Macédoine et la Grèce.)
Reuters
Vingt-quatre jeunes migrants afghans ont été découverts en Autriche entassés à l'intérieur d'une camionnette. (1er septembre 2015).
Vingt-quatre jeunes migrants afghans ont été découverts en Autriche entassés à l'intérieur d'une camionnette. (1er septembre 2015).
Keystone
Le premier ministre hongrois Victor Orban, doit rencontrer ce jeudi à Bruxelles Jean-Claude Juncker, pour discuter de l'aide que peut apporter l'UE à Budapest pour faire face à l'afflux de migrants sur son territoire. (1er septembre 2015)
Le premier ministre hongrois Victor Orban, doit rencontrer ce jeudi à Bruxelles Jean-Claude Juncker, pour discuter de l'aide que peut apporter l'UE à Budapest pour faire face à l'afflux de migrants sur son territoire. (1er septembre 2015)
AFP
La gare internationale de Budapest a été évacuée et le trafic suspendu en raison de l'afflux de centaines de migrants (Mardi 1er septembre 2015)
La gare internationale de Budapest a été évacuée et le trafic suspendu en raison de l'afflux de centaines de migrants (Mardi 1er septembre 2015)
AFP
La décision d'évacuation de la principale gare de Budapest pour les liaisons internationales est intervenue alors que quelque 500 migrants essayaient de monter à bord du dernier train pour Vienne. (Mardi 1er septembre 2015)
La décision d'évacuation de la principale gare de Budapest pour les liaisons internationales est intervenue alors que quelque 500 migrants essayaient de monter à bord du dernier train pour Vienne. (Mardi 1er septembre 2015)
Keystone
Une enfant arrivée lundi dort à même le sol de la gare internationale de Budapest. (Mardi 1er septembre 2015)
Une enfant arrivée lundi dort à même le sol de la gare internationale de Budapest. (Mardi 1er septembre 2015)
Keystone
La décision d'évacuation de la principale gare de Budapest pour les liaisons internationales est intervenue alors que quelque 500 migrants essayaient de monter à bord du dernier train pour Vienne. (Mardi 1er septembre 2015)
La décision d'évacuation de la principale gare de Budapest pour les liaisons internationales est intervenue alors que quelque 500 migrants essayaient de monter à bord du dernier train pour Vienne. (Mardi 1er septembre 2015)
Keystone
Keystone
Les autorités hongroises qui ont autorisé lundi le départ des migrants en train. Ces derniers ont pris d'assaut un train à destination de Munich à la gare de Vienne Westbahnhof. (Lundi 31 aoûts 2015)
Les autorités hongroises qui ont autorisé lundi le départ des migrants en train. Ces derniers ont pris d'assaut un train à destination de Munich à la gare de Vienne Westbahnhof. (Lundi 31 aoûts 2015)
Keystone
Un policier autrichien procède à un contrôle dans un camion venant de Hongrie sur une autoroute près de Nickelsdorf. (Dimanche 30 août 2015).
Un policier autrichien procède à un contrôle dans un camion venant de Hongrie sur une autoroute près de Nickelsdorf. (Dimanche 30 août 2015).
Keystone
La dépouille d'une victime dans un cercueil est amené à la morgue. Parmi les victimes découverts dans le camion frigorifique figurent 59 hommes, huit femmes et quatre enfants. (Vendredi 28 août 2015)
La dépouille d'une victime dans un cercueil est amené à la morgue. Parmi les victimes découverts dans le camion frigorifique figurent 59 hommes, huit femmes et quatre enfants. (Vendredi 28 août 2015)
Reuters
La camion de 7,7 tonnes frigorifique où les corps décomposés de réfugiés, probablement syriens, a été séquestré dans un ancien poste-frontière vétérinaire. (Vendredi 28 août 2015)
La camion de 7,7 tonnes frigorifique où les corps décomposés de réfugiés, probablement syriens, a été séquestré dans un ancien poste-frontière vétérinaire. (Vendredi 28 août 2015)
Reuters
Au bord d'une autoroute autrichienne, un camion frigorifique  chargé de cadavres de migrants. Il a été repéré jeudi 27 août sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A4 dans l'Etat du Burgenland, proche de la Hongrie. (Jeudi 27 août 2015)
Au bord d'une autoroute autrichienne, un camion frigorifique chargé de cadavres de migrants. Il a été repéré jeudi 27 août sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A4 dans l'Etat du Burgenland, proche de la Hongrie. (Jeudi 27 août 2015)
AFP
La «terrible» découverte des corps de 20 à 50 migrants dans un camion en stationnement en Autriche est «un avertissement» pour l'Europe, qui doit résoudre la crise des migrants, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel.«Nous sommes tous bouleversés par ces terribles nouvelles, selon lesquelles jusqu'à 50 personnes ont trouvé la mort (...) alors que ces gens venaient chercher la sécurité», a déclaré Mme Merkel. (Jeudi 27 août 2015)
La «terrible» découverte des corps de 20 à 50 migrants dans un camion en stationnement en Autriche est «un avertissement» pour l'Europe, qui doit résoudre la crise des migrants, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel.«Nous sommes tous bouleversés par ces terribles nouvelles, selon lesquelles jusqu'à 50 personnes ont trouvé la mort (...) alors que ces gens venaient chercher la sécurité», a déclaré Mme Merkel. (Jeudi 27 août 2015)
AFP
Les corps de plusieurs dizaines migrants, probablement syriens, ont été découverts dans un camion frigorifique abandonné portant une plaque d'immatriculation hongroise. (Jeudi 27 août 2015)
Les corps de plusieurs dizaines migrants, probablement syriens, ont été découverts dans un camion frigorifique abandonné portant une plaque d'immatriculation hongroise. (Jeudi 27 août 2015)
AFP
La police hongroise arrête un exilé syrien qui tentaient d'entrer avec sa famille en Hongrie. (Jeudi 27 août 2015)
La police hongroise arrête un exilé syrien qui tentaient d'entrer avec sa famille en Hongrie. (Jeudi 27 août 2015)
AFP
Reuters
Un plan d'urgence est demandé par la Serbie et la Macédoine au sommet de Vienne pour faire face aux dizaines de migrants qui tentent de rejoindre l'Union européenne à travers la «route des Balkans de l'Ouest».  (27 août 2015)
Un plan d'urgence est demandé par la Serbie et la Macédoine au sommet de Vienne pour faire face aux dizaines de migrants qui tentent de rejoindre l'Union européenne à travers la «route des Balkans de l'Ouest». (27 août 2015)
AFP
La Bulgarie a envoyé des blindés aux quatre postes-frontières avec la Macédoine pour soutenir la police frontalière en cas d'afflux de migrants. (25 août 2015)
La Bulgarie a envoyé des blindés aux quatre postes-frontières avec la Macédoine pour soutenir la police frontalière en cas d'afflux de migrants. (25 août 2015)
AFP
Dans le village de Miratovac, à la frontière serbo-macédonienne, les migrants sont pris en charge par les autorités locales et des équipes du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (23 août 2015)
Dans le village de Miratovac, à la frontière serbo-macédonienne, les migrants sont pris en charge par les autorités locales et des équipes du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (23 août 2015)
Keystone
Dans le village de Miratovac, à la frontière serbo-macédonienne, les migrants sont pris en charge par les autorités locales et des équipes du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (23 août 2015)
Dans le village de Miratovac, à la frontière serbo-macédonienne, les migrants sont pris en charge par les autorités locales et des équipes du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (23 août 2015)
Keystone
Dans le village de Miratovac, à la frontière serbo-macédonienne, les migrants sont pris en charge par les autorités locales et des équipes du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (23 août 2015)
Dans le village de Miratovac, à la frontière serbo-macédonienne, les migrants sont pris en charge par les autorités locales et des équipes du haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). (23 août 2015)
Keystone
Dépassées par leur nombre, les forces de l'ordre de Macédoine ont visiblement renoncé à empêcher les migrants de franchir la frontière ce dimanche 23 août après plusieurs jours de tension et de dégradation de la situation humanitaire. (23 août 2015)
Dépassées par leur nombre, les forces de l'ordre de Macédoine ont visiblement renoncé à empêcher les migrants de franchir la frontière ce dimanche 23 août après plusieurs jours de tension et de dégradation de la situation humanitaire. (23 août 2015)
AFP
Dépassées par leur nombre, les forces de l'ordre de Macédoine ont visiblement renoncé à empêcher les migrants de franchir la frontière ce dimanche 23 août après plusieurs jours de tension et de dégradation de la situation humanitaire. (23 août 2015)
Dépassées par leur nombre, les forces de l'ordre de Macédoine ont visiblement renoncé à empêcher les migrants de franchir la frontière ce dimanche 23 août après plusieurs jours de tension et de dégradation de la situation humanitaire. (23 août 2015)
AFP
Les migrants étaient bloqués à la frontière macédonienne. (22 août 2015)
Les migrants étaient bloqués à la frontière macédonienne. (22 août 2015)
AFP
1 / 126

«Nous avons déjà rétabli ce printemps des contrôles temporaires à cette frontière (ndlr: franco-italienne). Et nous n'hésiterons pas à le faire de nouveau, comme les règles de Schengen le permettent à chaque fois que les circonstances l'imposent, si c'est nécessaire dans les prochains jours ou prochaines semaines», a déclaré le Premier ministre français.

Manuel Valls s'exprimait mercredi devant les députés lors d'un débat sur l'accueil des migrants et des réfugiés. Il a défendu un «renforcement» de Schengen, l'espace de libre circulation des biens et des personnes de l'UE, notamment le contrôle des frontières externes.

Cette annonce aura sans doute un bon écho auprès de la population puisqu'un sondage réalisé par Elabe pour la chaîne d'information française BFMTV, 52% des personnes interrogées se disaient tout à fait pour le rétablissement des contrôles à la frontière, et 28% indiquaient être plutôt pour. Seuls 20% des sondés étaient défavorables à cette mesure.

Des millions et des gendarmes

La France, qui s'est engagée à ouvrir ses portes à 24'000 réfugiés en deux ans, va débloquer au total plus de 600 millions d'euros (env. 665 millions de francs) d'ici à fin 2017 pour financer leur accueil. Pour l'année prochaine, 279 millions d'euros (env. 309 millions de francs) de crédits supplémentaires vont être débloqués, a promis Manuel Valls.

Le Premier ministre a également annoncé la création de 900 postes supplémentaires dans les forces de l'ordre, notamment dans la police aux frontières, dans le cadre de la lutte contre l'immigration irrégulière.

La France compte ainsi procéder à 16'000 éloignements forcés d'étrangers en situation irrégulière cette année, après 15'000 mesures de ce type prises en 2014. Manuel Valls a annoncé à ce propos un effort «sans précédent» et «indispensable si nous voulons mettre en oeuvre une politique migratoire soutenable et si nous voulons préserver le droit d'asile».

«Certains nous disent: «Il faut tout fermer.» Dire cela, c'est fermer les yeux sur les réfugiés qui meurent à nos portes. D'autres disent, à l'inverse: «Il faut tout ouvrir.» Dire cela, c'est fermer les yeux sur les réalités et les difficultés de la société française... Mon devoir, celui du gouvernement, c'est être lucide», a plaidé Manuel Valls.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.