La Suisse condamne sévèrement

Attentats de BruxellesJohann Schneider-Ammann a réagi sur Twitter peu après les attentats. Le DFAE indique ne pas avoir d'informations sur d'éventuelles victimes suisses dans les attentats.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse condamne «sévèrement» les attentats qui ont fait de nombreuses victimes à Bruxelles, a déclaré mardi sur son compte Twitter le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann. Il ajoute que «notre soutien va à la Belgique».

Toujours sur Twitter, le conseiller fédéral a aussi déclaré que «la Suisse est profondément touchée par les événements de ce jour à Bruxelles». «Nos pensées aux victimes et à leurs familles», ajoute-t-il. Le premier tweet du président a été envoyé à 9h37, soit moins d'une heure et demie après les premières nouvelles des médias belges sur les explosions à l'aéroport.

Pas d'infos sur des victimes suisses

Le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) n'avait lui pas à mi-journée d'informations sur d'éventuelles victimes suisses dans les attentats qui ont secoué la capitale belge. Une cellule de crise a été mise en place à Berne par les services de Didier Burkhalter.

«Nous sommes en étroite collaboration avec l'ambassade suisse à Bruxelles et les services consulaires à La Haye pour coordonner» la crise, a indiqué à l'ats Jean-Marc Crevoisier, soulignant que c'était une procédure normale en cas de pareil événement.

Le DFAE a dans la foulée revu ses consignes de sécurité pour les voyageurs sur son site. Concernant la Belgique, ils précisent que «les autorités belges mettent en garde la population contre les risques d'attentats terroristes». Le DFAE recommande le site du Centre de crise belge (//centredecrise.be/fr).

Menace terroriste élevée

De son côté, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) affirme que «les attentats qui se sont déroulés à Bruxelles confirment l'évaluation faite au début du mois de novembre 2015 par SRC». «S'il n'est pas exclu que de tels attentats aient lieu en Suisse, il n'y a à ce jour aucun indice de menace directe contre la Suisse et ses intérêts», a dit à l'ats Cathy Maret, porte-parole du SRC.

«Le SRC procède à une évaluation constante de la situation à la lumière des attentats de Bruxelles», précise-t-elle en ajoutant «que le niveau de la menace terroriste en Suisse reste toutefois élevé».

L'Office fédéral de la police (fedpol) travaille pour sa part en étroite collaboration avec les autorités belges pour savoir s'il y a un lien entre les attentats de Bruxelles et la Suisse, a indiqué à l'ats Cathy Maret, porte-parole de fedpol. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2016, 12h12

Vols annulés depuis la Suisse

A Genève-Cointrin, une dizaine de vols d'Easyjet et de Brussels Airlines étaient concernés. Deux appareils ont pu atterrir à Bruxelles avant les explosions.

A Zurich-Kloten, la compagnie Swiss a fait atterrir son avion parti pour Bruxelles le matin en Allemagne, à Düsseldorf. Les trois autres vols prévus vers la capitale belge sont annulés.

Swiss offre des alternatives gratuites pour des vols réservés avant les attaques. Les passagers peuvent modifier leur trajet ou renoncer à leur voyage et se faire rembourser.

Articles en relation

Le fil des événements des attentats de Bruxelles

Belgique Deux frères connus des services de police ont été identifiés ainsi qu'un 3e kamikaze. Un quatrième homme est recherché. Le lien avec les attaques de Paris semble confirmé. Plus...

«Nous sommes loin d'avoir terminé le puzzle»

Attentats de Paris En conférence de presse, le procureur fédéral belge a affirmé lundi que l'extradition Salah Abdeslam dépendra de l'intéressé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...