Passer au contenu principal

Un Institut lausannois détecte du polonium dans les affaires d'Arafat

Le contenu d'un sac du chef de l'Autorité palestinienne a été analysé dans la capitale vaudoise, sur mandat d'Aljazeera.

Yasser Arafat, le chef de l’Autorité palestinienne décédé en novembre 2004 à Paris, a-t-il été empoisonné avec du polonium ? Incroyable mais c’est de Lausanne que viennent les premiers indices de ce qui pourrait devenir une véritable bombe à retardement !

Tout a en effet commencé dans la capitale vaudoise: le Centre universitaire romand de médecine légale et l’Institut de Radiophysique de l’UNIL et du CHUV ont été sollicités par la chaîne de télévision Aljazeera pour analyser le sac de sports noir de Yasser Arafat et son contenu. «Nous avons trouvé dans un certain nombre d’objets contenant des traces biologiques de Yasser Arafat des quantité de polonium plus élevées que celles que laissent le polonium naturel que l’on trouve normalement», affirme le Dr François Bochud, directeur de l’Institut de Radiophysique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.