Passer au contenu principal

Pourquoi la justice se méfie des expertises de crédibilité

Souvent contestée, la vraisemblance des témoignages est au centre des affaires où c’est parole contre parole.

Lionel Portier

Les affaires de mœurs où c’est la parole de l’un contre celle de l’autre peuvent être source d’erreurs judiciaires ouvertement reconnues. Cour d’appel, 21 juillet dernier: les juges cantonaux acquittent l’ex-boss de Genilem qui avait écopé, trois mois plus tôt à Yverdon, de 2 ans avec sursis pour le viol d’une mineure en 2010.Cour d’appel encore, un mois plus tard: les trois magistrats innocentent un retraité condamné l’année précédente à Vevey à 2 ans avec sursis pour des attouchements sur une fillette de 6 ans au camping de Chessel, en été 2012.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.