Lafuma, la cause du conflit chez Calida

Départ du directeurLe directeur Felix Sulzberger part une année plus tôt que prévu. Il voulait acheter le reste du capital de Lafuma. Explications

Felix Sulzberger,le directeur du groupe Calida (Aubade, Lafuma, Millet, Oxbone, Eider) voulait racheter le reste de l'entreprise Lafuma à travers une augmentation de capital, ce qui aurait réduit la participation de l'actionnaire principal, qui s'y est opposé.

Felix Sulzberger,le directeur du groupe Calida (Aubade, Lafuma, Millet, Oxbone, Eider) voulait racheter le reste de l'entreprise Lafuma à travers une augmentation de capital, ce qui aurait réduit la participation de l'actionnaire principal, qui s'y est opposé. Image: Keystone/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La situation a escaladé chez Calida, le groupe lucernois connu pour ses pyjamas, mais aussi pour ses dessous Aubade et ses articles de sport Lafuma, comprenant aussi les marques Millet, Eider et Oxbow, basé à Annecy.

«J’étais d’avis que nous devions acheter les 40% du capital du groupe Lafuma que nous ne possédons pas encore», explique le directeur général du groupe Calida, Felix Sulzberger, par ailleurs lui-même président-directeur général de Lafuma et en plus membre du conseil d’administration de Calida.

Opposition des Kellenberger

«J’ai donné alors ma démission un an plus tôt que prévu, à la fin de mars, car l’actionnaire principal de Calida, la famille Kellenberger, ne voulait pas que ses parts soient diluées par l’augmentation de capital que cela aurait nécessité», a poursuivi celui qui a complètement transformé le groupe, connu avant pour ses pyjamas, en une multinationale des sous-vêtements de luxe et des articles de montagne.

«C’est dommage, car Lafuma a confirmé son redressement au 2e semestre, le plus important dans son domaine d’activité», a-t-il encore dit.

Créé: 17.12.2015, 19h22

Articles en relation

Calida veut rapatrier sa production en Europe

Lingerie Le groupe suisse de textile veut réduire son exposition au dollar en produisant moins en Chine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.