Nouvelle manifestation du personnel de Nyon

SocialPlusieurs dizaines d’employés de la ville de Nyon ont manifesté lundi soir contre l’abandon de leur statut.

Les employés avaient déjà manifesté en septembre.

Les employés avaient déjà manifesté en septembre. Image: Georges Meyrat - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le prérequis semble tout à fait innégociable. Ni le syndicat du service public (SSP) ni la Commission du personnel de la Ville de Nyon ne rouvriront les discussions sur le traitement du personnel communal avant que la Municipalité ne soit revenue sur sa volonté de renoncer au régime de statut pour celui, moins contraignant, de règlement du personnel. «C’est le cœur du problème, justifie Letizia Pizzolato, déléguée syndicale au SSP. Avec un règlement, l’employeur peut sans problème licencier ses employés. Alors qu’avec le statut, si un renvoi est jugé abusif, le tribunal peut imposer la réintégration du salarié.» Bref, depuis mi-septembre dernier et une première mobilisation d’une partie du personnel, rien n’a vraiment évolué.

«Ce n’est pas vrai, objecte le syndic, Daniel Rossellat. Nous avons avancé, le personnel pourra en juger les 20 et 25 novembre, à l’occasion des séances d’information que nous organisons. Et notre porte est toujours ouverte, mais il n’est pas question de revenir sur notre décision de renoncer au statut. Le SSP et la Commission du personnel bloquent là-dessus, mais, si on n’arrive pas à une solution, il faudra continuer avec la situation actuelle, soit le statut en vigueur depuis 1965!» «C’est ni plus ni moins un chantage, dénonce la syndicaliste. Pour tout dire, la situation est encore pire aujourd’hui qu’à la fin de l’été!»

Un blocage qui agace dans les bureaux de l’administration. Un groupe d’employés, dont certains cadres, ont ainsi adressé un courriel au SSP et à la Commission du personnel. «On ne nie ni leur légitimité ni le fait que la Municipalité est aussi dans son tort, explique Valérie Denisart, l’une des quatorze signataires. Il devient urgent de trouver une solution et d’accepter l’invitation de l’Exécutif en adoptant une attitude constructive.» L’initiative, en tout cas, scandalise Letizia Pizzolato: «Cette démarche vise clairement à tenter de démobiliser le personnel et à jeter le discrédit sur les représentants du personnel. Cette tentative a échoué, de nombreuses personnes nous ont dit avoir refusé de signer cet e-mail.»

A l’Exécutif, on espère toujours boucler le dossier avant la fin de la législature. «Mais, vu l’état d’esprit en face, ça va vraiment être compliqué», regrette Daniel Rossellat.

Créé: 09.11.2015, 19h23

Articles en relation

Le personnel communal nyonnais est en pétard

Confrontation La gestation du nouveau statut des employés de la Ville se fait dans la douleur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.