Le policier blanc qui avait braqué les ados démissionne

TexasUne pool-party entre ados afro-américains avait mal tourné ce week-end au Texas. L'agent a posé sa démission mardi.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un policier américain a été contraint de démissionner ce mardi 9 juin après le scandale provoqué par la diffusion d'images de son intervention, arme à la main, contre des adolescents noirs organisant une fête dans une piscine de quartier à McKinney, petite ville du Texas (sud).

La vidéo de l'incident était devenue virale sur internet et a relancé la polémique sur l'usage excessif de la force par la police aux Etats-Unis et sur les violences commises par des policiers blancs à l'égard des Noirs.

Suspendu dimanche, le policier en cause Eric Casebolt a finalement démissionné, a annoncé mardi le chef de la police locale, Greg Conley, lors d'une conférence de presse.

Troubles dans une piscine

«Eric Casebolt a démissionné de la police de McKinney», situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Dallas, a-t-il ajouté, qualifiant le comportement du policier d'«indéfendable».

«Nous sommes tenus à des standards élevés pour les actions que nous effectuons dans le cadre de notre travail», a souligné Greg Conley.

L'incident s'est déroulé vendredi soir lorsque la police est intervenue après avoir été informée de troubles dans une piscine de la ville.

Plusieurs unités de la police ont répondu et «les officiers ont fini par avoir le contrôle de la situation», avait précisé la police dimanche.

Mais dans une vidéo filmée par l'un des adolescents et postée sur Youtube, on voit Casebolt - hurler des obscénités à l'adresse des adolescents en leur intimant l'ordre de s'allonger par terre.

Policier incontrôlable

Au milieu de la confusion et des cris, on le voit agripper une adolescente en maillot de bain, la plaquer au sol et la traîner sur une petite distance. Puis il se lève, dégainant son arme qu'il pointe vers deux jeunes garçons qui s'étaient approchés.

«J'avais douze policiers sur place et onze d'entre eux se sont comportés comme le veut leur formation», a assuré le chef de la police. «Comme la vidéo le montre, (Eric Casebolt) était incontrôlable pendant l'incident».

Selon des sources policières, les policiers avaient été appelés parce qu'un groupe de jeunes qui n'étaient pas invités à la fête s'étaient imposés et refusaient de partir.

Les autorités ont lancé une enquête après la diffusion de la vidéo, qui a été largement reprise par les médias américains.

Tensions raciales ravivées

Un peu plus tôt, l'avocate du policier, Jane Bishkin, avait indiqué à des médias que son client avait pris la décision de démissionner «après une rencontre avec le service des affaires internes concernant les éventuels chefs d'accusation qui pourraient être émis contre lui».

«Cette vidéo a fait naître des inquiétudes sur lesquelles la police de McKinney est en train d'enquêter», avait-t-elle indiqué.

«Les actions d'une personne ne définissent pas notre communauté dans son ensemble», a affirmé mardi le maire de la ville Brian Loughmiller, lors d'une conférence de presse commune avec M. Conley.

Plusieurs cas de violences policières et bavures ayant entraîné la mort d'hommes noirs non armés depuis l'été dernier ont ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis, provoquant de nombreuses manifestations qui ont parfois dégénéré en émeutes.

Ainsi en avril, la mort d'un jeune Noir à Baltimore (Maryland), Freddie Gray, après son arrestation par la police avait provoqué de nombreuses manifestations de protestation, dont une a tourné en émeute. Après plusieurs jours de couvre-feu nocturne, la ville a retrouvé son calme.

Policier inculpé

Début août, la mort à Ferguson (Missouri) d'un jeune noir non armé, tué par un policier blanc, avait provoqué des manifestations virant parfois à l'émeute dans tout le pays pour dénoncer les violences policières à l'encontre des Noirs.

Lundi, un policier filmé en train d'abattre dans le dos un homme noir non armé en avril en Caroline du Sud (sud-est des Etats-Unis) a été officiellement inculpé de meurtre par un grand jury populaire.

(afp/nxp)

Créé: 10.06.2015, 10h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.