Les prix de l’immobilier vont diminuer dans l’arc lémanique

BureauxLa baisse, va notamment être causée par l'offre excessive, les surfaces vacantes et les tarifs trop élevés selon une nouvelle étude. Les experts vaudois confirment cette tendance dans le canton.

Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les prix dans l’immobilier commercial baissent et la tendance va se confirmer, selon une étude publiée hier par Wüest & Partner. Le cabinet zurichois mise sur une réduction des tarifs de 2,6% sur le marché des bureaux cette année. Cette tendance baissière, plusieurs observateurs, notamment dans le canton de Vaud, l’avaient déjà anticipée mais elle n’avait encore été confirmée par aucune étude.

«L’année dernière, l’évolution des prix des villas, des appartements en PPE et des immeubles de rapport avait retrouvé un cours normal», indiquait ainsi en janvier dernier Donato Scognamiglio, le directeur général de l’entreprise zurichoise de conseil en immobilier CIFI SA. Philippe Cardis, administrateur-délégué de la société helvétique spécialisée dans le courtage immobilier Cardis SA, évaluait également en début d’année que les prix avaient alors déjà diminué de 3% à 5% sur un an. Il ne s’agissait que d’estimations.

Les experts de Wüest & Partner amènent aujourd’hui des chiffres précis. Le marché des bureaux dans l’arc lémanique devrait ainsi décroître de 2,9% (et même de 5% au centre-ville de Genève) dès cette année. Depuis 2003, près de dix millions de mètres carrés de surfaces brutes de plancher sont apparus sur le marché dans le segment des bureaux, ce qui, selon l’étude, est excessif au vu de la demande.

A Genève, 232’000 m2 de bureaux étaient disponibles en septembre dernier, contre 170 000 m2 en juin, selon le consultant DTZ, un seuil jamais atteint depuis 1999. Le marché peut cela dit rapidement varier. Au bout du lac, plus de 300’000 m2 de surfaces commerciales cherchaient preneur en 1997. Ceci alors que l'année 1990, mais aussi 2011, ont été des années de pénurie avec guère plus de 50’000 m2 de locaux disponibles, indique l’Office cantonal de la statistique. Nulle part ailleurs en Suisse l'offre n'est aussi abondante que sur l'arc lémanique, selon Wüest & Partner.

Baisse récente

La baisse est cela dit toute récente alors que les prix des loyers de bureaux ont encore augmenté de 5% en moyenne en 2012 et 2013 en Suisse. Le marché global de l’immobilier en Suisse ne cesse quant à lui de s’étoffer, relève également Wüest & Partner dans son enquête. En 2013, la valeur de l’ensemble des immeubles helvétiques s’est ainsi établie au niveau record de 2400 milliards de francs, ce qui représente une hausse de 45% par rapport à 2003. «Le nombre de nouveaux objets construits ainsi que la hausse des prix immobiliers en de nombreux endroits expliquent cette augmentation», selon le cabinet. En 2013, la Suisse recensait 2,13 millions de logements en location, contre 1,95 million en 2003. (24 heures)

Créé: 08.04.2014, 20h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...