Le PS propose ses solutions pour un logement abordable

EtudeLe PS, emmené par son président Christian Levrat et sa vice-présidente Marina Carobbio Guscetti, a présenté les conclusions d'une étude sur le logement et proposé ses solutions pour un logement abordable.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le manque de logements abordables dans les centres est critiqué depuis plusieurs années. Les socialistes militent pour renverser la tendance. Ils proposent de mettre un coup d'arrêt à la spéculation sur les loyers et d'appliquer la mixité sociale aux politiques du logement et d'aménagement du territoire.

Les socialistes se basent sur une étude commandée à la Haute école des sciences appliquées (ZHAW) de Zurich, présentée jeudi à la presse à Berne. Cette enquête, menée en 2013 et début 2014, conclut que les problèmes de logement dans les villes vont s'aggraver si aucune mesure n'est prise. Les personnes à faible revenu seront poussées vers la périphérie.

Difficultés dans les centres

Même si l'immigration baissait à la suite de l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse, la situation dans les centres urbains ne se détendrait pas pour autant. La pénurie demeurerait. A la campagne, les prix devraient par contre baisser, selon Silvio Graf, co-auteur de l'étude.

A Genève et Lausanne, où pourtant de nombreux projets existent, cela ne suffira sans doute pas, selon le président du PS Christian Levrat:

Pour la conseillère nationale et vice-présidente du PS, Marina Carobbio, il n'est pas normal que les personnes seules, les familles et les bas salaires soient contraints de quitter les villes. Il faut établir la transparence sur le marché du logement. La proposition récente du Conseil fédéral d'introduire la transparence des loyers lors d'un changement de locataire est un premier pas dans la bonne direction.

Halte à la spéculation

Le député bâlois Beat Jans a demandé que le sol et l'immobilier soient retirés des mains des spéculateurs. Les réserves de terrains de l'Etat ne devraient plus être vendues aux plus offrants mais cédées en fonction d'objectifs sociaux. La Confédération, les cantons et les communes devraient préférer les promoteurs immobiliers à but non lucratif.

Les terrains qui ne sont plus utilisés par les CFF et Armasuisse pourraient servir à la construction de logements à prix modéré ou d'utilité publique. Actuellement, la tendance va plutôt dans le sens opposé et vise le profit maximum, a critiqué le président du PS Christian Levrat.

Les solutions préconisées par le Fribourgeois:

Le Fribourgeois a également dénoncé l'absence de réelle politique du logement de la part de la Confédération. C'est une grave négligence et il est à espérer que l'Etat appuie à l'avenir davantage la création de logements abordables, a-t-il déclaré.

Taxe dissuasive

Beat Jans a aussi plaidé pour l'introduction d'une taxe d'au moins 50% sur la valeur ajoutée, une solution qui a déjà fait ses preuves à Bâle. Cette taxe devrait s'appliquer aux nouvelles zones à bâtir ainsi qu'aux changements d'affectation de zones et pas seulement aux zones à bâtir.

Un durcissement de la Lex Koller est aussi nécessaire. L'afflux de capitaux institutionnels étrangers, orientés sur la spéculation, doit être limité.

Bref, autant de mesures que prônent les socialistes pour du logement abordable pour tout le monde. Est-ce à dire que ce sera l'une des thèmatiques maîtresses pour le parti en vue des fédérales de 2015? La réponse de Christian Levrat:

Créé: 08.05.2014, 17h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.