La reprise de Palmyre va peser à Genève

SyrieCette victoire stratégique de Bachar el-Assad face au groupe Etat islamique renforce sa position dans les négociations.

La cité était occupée par l'EI depuis un an.

La cité était occupée par l'EI depuis un an. Image: Archives//AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour qui en doutait encore, la donne a bel et bien changé en Syrie. Jadis en perte de terrain, le régime de Bachar el-Assad a infligé une cuisante défaite au groupe Etat islamique (Daech) en reprenant ce week-end la ville de Palmyre, cité antique inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. L’armée syrienne peut espérer reprendre le contrôle du désert, avancer à l’est vers la frontière de l’Irak et au nord vers Raqqa, la «capitale» des djihadistes.

Cette victoire stratégique face à Daech, les représentants de Bachar el-Assad ne manqueront pas de s’en servir à Genève, où les négociations buttent sur l’avenir du président syrien. Se présentant comme le seul véritable rempart contre le djihadisme, il se pose en acteur indispensable. Et cela, avec l’appui de Moscou. Aviation et forces spéciales russes ont en effet participé à l’offensive sur Palmyre, alors que Vladimir Poutine avait annoncé le 14 mars le retrait du gros de ses troupes de Syrie. Des troupes qui avaient déjà redonné l’avantage à l’armée syrienne sur les rebelles au nord du pays.

Créé: 28.03.2016, 17h54

Dossiers

Articles en relation

Il est «illusoire» de croire qu'on va reconstruire Palmyre

Daech Pour l'Unesco, reconstruire la cité antique de Palmyre, en Syrie, pourrait bien s'avérer être une mission impossible, au vu des destructions perpétrées par l'Etat islamique. Plus...

L'armée syrienne reprend la citadelle de Palmyre

Conflit L'EI s'était emparé de ce château-fort le 23 mai 2015 et y avait érigé son drapeau. Il contrôlait depuis la ville de Palmyre et ses ruines. Plus...

Poursuite des difficiles négociations à Genève

Guerre en Syrie L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura doit rencontrer séparément les délégations du régime de Damas et de l'opposition ce vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.