Passer au contenu principal

Rimbaud laisse sa maison aux dévots

La chambrette du poète aux semelles de vent est rouverte à Charleville-Mézières, mais le génie romantique par excellence, résiste au culte engendré par ses mystères.

Respirer l’air que respira Rimbaud à Charleville-Mézières.
Respirer l’air que respira Rimbaud à Charleville-Mézières.
AFP

Arthur Rimbaud (1854-1891) a passé sa vie à déserter Charleville-Mézières, qu’il jugeait «supérieurement idiote entre les petites villes de province». Mais les autorités locales ne lui en veulent pas. Musée Rimbaud, Maison des Ailleurs, parcours Rimbaud célèbrent le culte du poète aux semelles de vent. S’il fugua de sa cité natale à 16 ans, il ne cessera de revenir sur les lieux. Sa maison, restaurée depuis 18 mois, sera rouverte dimanche 27 juin. Malgré l’absence criarde d’objets de culte, une foule de fétichistes est attendue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.