Passer au contenu principal

Snowden proposé pour le Nobel de la paix

L'Américain, qui a divulgué l'ampleur des écoutes menées par l'agence NSA, a été proposé mercredi comme candidat au prix Nobel de la paix par deux parlementaires norvégiens.

Edouard Snowden est réfugié en Russie depuis juin.
Edouard Snowden est réfugié en Russie depuis juin.
AFP

Deux parlementaires norvégiens saluent le courage d'Edouard Snowden et le proposent comme candidat au prix Nobel de la paix.

«Il a contribué à révéler le niveau extrême de l'espionnage par des États d'autres États et des citoyens», a affirmé à l'AFP l'un d'eux, Bård Vegar Solhjell, membre du Parti socialiste de gauche et ancien ministre de l'Éducation puis de l'Environnement.

«Snowden a contribué à ce que les gens sachent ce qui se passe et à stimuler le débat public» sur la confiance dans l'État de droit, qui est selon M. Solhjell «une condition fondamentale de la paix».

Retour de la transparence

Dans leur lettre au Comité Nobel norvégien, lui et son collègue Snorre Valen, membre du même parti, expliquent qu'ils ne soutiennent pas nécessairement toutes les actions d'Edouard Snowden, mais ont loué sa volonté d'exposer «la nature et les prouesses technologiques de la surveillance moderne».

Ce militantisme a «entraîné le retour de la confiance et la transparence comme principes fondateurs des politiques mondiales de sécurité», d'après eux.

Simple employé d'un sous-traitant de la NSA, Edouard Snowden, 30 ans, s'est fait une place dans l'Histoire en transmettant à des journalistes en 2013 des documents de la NSA.

Il est réfugié en Russie depuis juin, et, selon le site internet WikiLeaks, a demandé l'asile à plusieurs pays, dont la Norvège.

Les nominations pour le Nobel de la paix peuvent être faites jusqu'au 1er février, soit huit mois et demi avant qu'il soit décerné.

Des milliers de personnes ont le droit de proposer un candidat: parlementaires, ministres, magistrats de tribunaux internationaux, certains professeurs d'université, les lauréats du prix, et les anciens membres du Comité.

Edouard Snowden avait été nominé dès juillet 2013 par un professeur de sociologie suédois, Stefan Svallfors.

Rétrospective de l'affaire Snowden:

Des migrants pauvres avaient caché dans leurs appartements à Hong Kong Edward Snowden en 2013. Aujourd'hui, les réfugiés craignent pour leur sécurité et ils demandent l'asile au Canada. (9 mars 2017)
Des migrants pauvres avaient caché dans leurs appartements à Hong Kong Edward Snowden en 2013. Aujourd'hui, les réfugiés craignent pour leur sécurité et ils demandent l'asile au Canada. (9 mars 2017)
archive, AFP
La justice norvégienne a de nouveau débouté mercredi l'ex-consultant de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden. Il demandait des garanties contre une éventuelle extradition s'il venait chercher une récompense en Norvège. (Mercredi 28 septembre 2016)
La justice norvégienne a de nouveau débouté mercredi l'ex-consultant de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden. Il demandait des garanties contre une éventuelle extradition s'il venait chercher une récompense en Norvège. (Mercredi 28 septembre 2016)
Reuters
A man looks in Moscow on July 12, 2013, at a computer screen displaying a photo US National Security Agency (NSA) fugitive leaker Edward Snowden (C) during his today's meeting with leading Russian rights activists and lawyers at Moscow's Sheremetyevo airport where he has been stuck in transit for the last three weeks. Snowden met today around a dozen Russian rights activists, lawyers and other figures in a closed-door meeting at Moscow's Sheremetyevo airport, an official said. AFP PHOTO / STR
A man looks in Moscow on July 12, 2013, at a computer screen displaying a photo US National Security Agency (NSA) fugitive leaker Edward Snowden (C) during his today's meeting with leading Russian rights activists and lawyers at Moscow's Sheremetyevo airport where he has been stuck in transit for the last three weeks. Snowden met today around a dozen Russian rights activists, lawyers and other figures in a closed-door meeting at Moscow's Sheremetyevo airport, an official said. AFP PHOTO / STR
Keystone
1 / 65

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.