Passer au contenu principal

Portrait de Cyril VeillonNi architecte ni homme du livre, il illustre le bâti et l’essai

Le navigateur et vidéaste mène de front les expos d’Archizoom et le Prix européen de l’essai.

Cyril Veillon, directeur d’Archizoom.
Cyril Veillon, directeur d’Archizoom.
Vanessa Cardoso

Quand, après avoir parlé architecture, art contemporain, vidéo, Prix européen de l’essai et ski de randonnée, il part à vélo rejoindre ses coéquipiers qui s’entraînent pour le Championnat suisse des voiliers Surprise, une image paradoxale surgit: Cyril Veillon est un kaléidoscope rapide et calme.

L’image fragmentée n’est pas due qu’à son parcours en zigzag, de l’école primaire au Cameroun à l’Institut d’architecture de l’EPFL. Certes, le directeur d’Archizoom, espace d’exposition architecturale de l’EPFL, de soutien aux étudiants et de lien avec les praticiens, raconte des années contrastées. À Douala, bonheur familial dans la nature et heures scolaires difficiles. Son frère et lui seuls élèves blancs dans des classes de cinquante élèves où le maître manie la chicotte, le fouet de caoutchouc. Brutal contraste aussi, l’atterrissage à 8 ans à la vallée de Joux, «dans des montagnes de neige».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.