Passer au contenu principal

Ventes de fin d’annéeLes ventes de Noël s’annoncent sanglantes pour les commerçants

Avec la pandémie, les Suisses ont l’intention de réduire leurs achats de Noël. Certains magasins jouent leur survie. Un nouveau confinement de la population s’avérerait mortel pour les plus fragiles.

Près de 50% des Suisses prévoient de dépenser un tiers de moins pour les cadeaux cette année, soit 200 francs au lieu de 300.
Près de 50% des Suisses prévoient de dépenser un tiers de moins pour les cadeaux cette année, soit 200 francs au lieu de 300.
KEYSTONE

Pas vraiment le sourire. Avec le coronavirus, les commerçants font grise mine alors que la période des ventes de Noël va commencer. Heureusement, le pire a pu être évité pour linstant. Le Conseil fédéral a décidé de ne pas reconfiner la population malgré l’envolée de la pandémie. Les craintes restent pourtant vives. Un Suisse sur deux prévoit de dépenser un tiers de moins pour le budget cadeau cette année, selon un sondage de Swiss Retail Federation (SRF).

Un élément qui fait peur. Car les ventes de fin d’année sont essentielles pour les commerçants. «Certains secteurs de la branche réalisent jusquà 50% de leurs recettes annuelles pendant cette période», relève Dagmar Jenni, directrice de SRF, la faîtière des entreprises du commerce de détail. Bref, certains jouent leur survie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.