Passer au contenu principal

L’invitéNon, la burqa n’est pas une fantaisie vestimentaire!

«Les féministes superficielles, qui parlent de liberté d’habillement, sont loin de la réalité!»

Occasion manquée

24 commentaires
    G. Rochat

    Certes, vous pouvez être opposé au Niqab et à ce qu'il représente pour vous. Est-ce pour autant une raison pour l'inscrire dans la Constitution ? Pensez-vous sincèrement qu'un jour les homosexuels seront pendus en Suisse parce qu'on aurait laissé le Niqab "proliférer" ? Et, pourriez-vous indiquer les sources de vos assertions ? Au hasard, le magnifique roman de Saïda Keller-Messahli, pour lequel elle ne manque pas une occasion de faire de la publicité ?

    Enfin, en quoi cette initiative devrait-elle rendre service aux musulmans de Suisse (à part peut-être votre idole et ses sbires) ? Peut-être qu'elle se sent oppressée face au foulard (et pas seulement au Niqab), mais ce n'est pas le cas de l'immense majorité des musulmanes de Suisse qui vivent ensemble, de la voilée à la jupe courte, du burqini au bikini, dans l'acceptation de soi et de l'altérité.

    Le Niqab ne "proliférera" pas, sa plus célèbre défenseuse est décédée d'un cancer, d'autres l'ont retiré, fatiguées des insultes et des crachats (sans doute pour les aider à les libérer ? Quelle bienveillance).

    En tout cas nous les femmes saluons la volonté de l'UDC et autres hommes de vouloir faire quelque chose pour les femmes et pourrions proposer des pistes un peu plus modernes que des interdits dans la Constitution...

Articles en relation