Passer au contenu principal

Coronavirus et arnaquesNon, le vaccin ne s’achète pas sur internet

De nombreux e-mails frauduleux promettant équipements et remèdes contre le Covid-19 envahissent nos messageries. La Confédération met en garde.

Les arnaqueurs surfent sur la peur de la maladie et la perspective d’un vaccin.
Keystone

Une bouteille de vaccin coûtant 225 dollars (200 fr.), des tests rapides à 3 dollars pièce (2 fr. 70), des compléments alimentaires à 50 dollars (45 fr.) la bouteille ayant prétendument fait leurs preuves à Wuhan ou encore des respirateurs à 17’000 dollars (15’400 fr.). L’e-mail, en anglais et venant de Chine, propose de tout pour lutter voire guérir du coronavirus et s’adresse à un public large. Le tant attendu remède au Covid-19 serait-il déjà disponible en quelques clics à partir de sa messagerie? Probablement non, malheureusement. «Ce courriel ne nous a pas encore été signalé. Mais le risque qu’il s’agisse d’une arnaque est très élevé», estime Max Klaus, directeur adjoint de la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (Melani).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.