Passer au contenu principal

Vaccination contre le Covid«Non, nos aînés ne servent pas de cobayes!»

En Suisse romande, les premières injections ont eu lieu ce lundi. Des experts répondent à ceux qui trouvent que tout est allé trop vite.

Une infirmière a donné ce lundi la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech à une pensionnaire de l’EMS La Résidence Saint-Martin à l’occasion du lancement de la vaccination contre le coronavirus dans le canton de Fribourg.
Cottens (FR)
Une infirmière a donné ce lundi la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech à une pensionnaire de l’EMS La Résidence Saint-Martin à l’occasion du lancement de la vaccination contre le coronavirus dans le canton de Fribourg.
Keystone

Nos aînés servent-ils de cobayes pour le vaccin contre le Covid-19? Alors que les premières doses sont administrées à des personnes âgées, certains s’inquiètent du fait que ces produits ont été développés rapidement. Sur les réseaux sociaux, des voix critiques ont notamment évoqué le cas de Mauricette, 78 ans, la première Française à avoir été vaccinée.

L’utilisation d’une nouvelle technologie et la rapidité avec laquelle elle a été développée peuvent faire peur. «Cette inquiétude doit être entendue, commente Alessandro Diana, pédiatre et spécialiste des vaccins. Au final, la décision de chacun, de se faire vacciner ou pas, doit être respectée. Mais il faut que les gens aient des bonnes informations, que leur choix soit basé sur des faits.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation