Passer au contenu principal

NorvègeDix blessés et 21 disparus après un glissement de terrain

La police locale a informé que les services d’urgence, avec l’assistance de la défense civile norvégienne et de l’armée, étaient en train de procéder à des évacuations au nord d’Oslo.

Un important glissement de terrain a détruit des maisons mercredi dans une localité au nord d’Oslo, faisant dix blessés, tandis que les secours recherchent la trace de 21 disparus, selon la police et les médias norvégiens.

Environ 700 personnes ont été évacuées de leurs maisons, d’après les médias, qui assurent que la coulée a touché 21 hectares mercredi au petit matin, emportant plusieurs maisons à Ask dans la Municipalité de Gjerdrum, une ville de 5.000 habitants au nord-est de la capitale.

Des images vidéo montrent qu’un flanc de colline s’est effondré à Ask, laissant des maisons écrasées et enterrées dans la boue sombre.

Un blessé grave

La neige est tombée tout au long de la matinée pendant que les services d’urgence évacuaient les blessés et tentaient de sécuriser des maisons encore debout, dont certaines vacillaient au bord du cratère formé par le glissement de terrain.

Mercredi à la mi-journée, 21 personnes n’avaient pas pu être recontactées, selon les médias.

«Nous ne savons pas si ces personnes sont dans la zone touchée par le glissement de terrain, si elles sont parties en vacances ou si elles sont dans l’incapacité de contacter la police», a précisé la police dans un communiqué. Dix personnes ont été blessées, dont une grièvement atteinte, a été transférée à Oslo.

Une vue de la zone d'un glissement de terrain dans le village d'Ask, à environ 40 km au nord d'Oslo. (mercredi 30 décembre 2020)
Une vue de la zone d'un glissement de terrain dans le village d'Ask, à environ 40 km au nord d'Oslo. (mercredi 30 décembre 2020)
KEYSTONE
Cette photo aérienne fournie par le service norvégien de sauvetage montre les dégâts causés par un glissement de terrain dans un quartier résidentiel à Ask, près d'Oslo. (mercredi 30 décembre 2020)
Cette photo aérienne fournie par le service norvégien de sauvetage montre les dégâts causés par un glissement de terrain dans un quartier résidentiel à Ask, près d'Oslo. (mercredi 30 décembre 2020)
KEYSTONE
Un hélicoptère de sauvetage passe au-dessus de la zone où un grand glissement de terrain a frappé le village de Ask, à quelque 40 km au nord d'Oslo. (mercredi 30 décembre 2020)
Un hélicoptère de sauvetage passe au-dessus de la zone où un grand glissement de terrain a frappé le village de Ask, à quelque 40 km au nord d'Oslo. (mercredi 30 décembre 2020)
KEYSTONE
1 / 3

Situation très instable

Venue sur place, la Première ministre Erna Solberg a souligné que ce glissement de terrain était «l’un des plus grands» que son pays ait connus.

«Il y a quelque chose de dramatique à être ici», a-t-elle dit devant la presse, ajoutant être particulièrement inquiète pour les personnes encore recherchées. «La situation est toujours très instable avec la boue, donc il n’est toujours pas possible de faire plus que des secours par hélicoptère», a-t-elle poursuivi.

«Cela nous fait mal de voir comment les forces de la nature ont ravagé Gjerdrum. Mes pensées vont à toutes les personnes affectées par le glissement de terrain», avait-elle réagi sur les réseaux sociaux avant d’arriver sur place.

Des habitants ont appelé les services d’urgence en racontant que leur maison entière bougeait, a raconté le chef des opérations de secours Roger Pettersen, jugeant la situation «grave».

Argile qui peut se transformer en fluide

Après les environ 700 personnes évacuées mercredi dans l’urgence, 1500 pourraient avoir à quitter la région pour des raisons de sécurité, a prévenu la Municipalité. Des habitants ont appelé les services d’urgence en racontant que leur maison entière bougeait, a raconté le chef des opérations de secours Roger Pettersen, jugeant la situation «grave».

Selon la Direction norvégienne des eaux et de l’énergie (NVE), le glissement d’environ 300 mètres par 700 est «le plus grand qu’a connu la Norvège ces derniers temps, en raison du nombre de maisons touchées et du nombre de personnes évacuées».

La terre qui a glissé mercredi matin est une argile spécifique, présente Norvège et en Suède, qui peut se transformer en fluide et s’effondrer rapidement. «La probabilité d’un glissement de terrain similaire dans la région est faible», a cependant estimé Laila Hoivik, porte-parole de NVE.

AFP/NXP