Passer au contenu principal

Attention au volant«Nos employés méritent de rentrer chez eux tous les soirs»

La conseillère d’État vaudoise Nuria Gorrite a lancé la nouvelle campagne de sensibilisation qui vise à protéger les femmes et les hommes qui entretiennent les routes.

Une des affiches de la campagne de sensibilisation 2020.
Une des affiches de la campagne de sensibilisation 2020.

«Nos employés qui entretiennent les routes cantonales ne sont pas des pylônes. Ce sont des mères et des pères de famille qui méritent de rentrer chez eux tous les soirs.» C’est en ces termes que Nuria Gorrite, cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH), a lancé ce mardi la toute nouvelle campagne de sensibilisation visant à protéger les hommes et les femmes tout d’orange vêtus au bord des routes. Une campagne qui s’adresse cette année particulièrement aux usagers de la route qui manient leur smartphone au volant. «Ce sont des comportements inadmissibles», a estimé la conseillère d’État.

Deux slogans forts portent la campagne: «Ton SMS peut arracher une vie» et «Ton SMS peut briser une famille». On les retrouvera dès aujourd’hui sur une campagne d’affichage. Une vidéo est également disponible. L’occasion de mettre en lumière «le travail essentiel» de ces femmes et hommes qui travaillent sur de plus en plus de chantiers qui ont lieu principalement de nuit, histoire de garantir la fluidité du trafic. Et quand ils ont lieu de jour, le trafic n’est pas pour autant fermé. D’où les risques d’accidents au bord des routes cantonales, ainsi que sur l’autoroute.

Aucun incident majeur en une année

«Ces campagnes successives, ainsi que les nouveautés apportées en matière de prévention année après année, portent leurs fruits», s’est réjoui Laurent Tribolet, chef de la division entretien des routes cantonales. Ainsi, si quinze camions tampons placés en amont des chantiers ont été percutés en 2017, ils n’étaient plus que sept en 2018 et cinq en 2019. Mieux: durant l’année écoulée, aucun incident majeur n’est à déplorer. Au chapitre des dernières nouveautés, le nombre de panneaux de signalisation a été doublé en entrée et en sortie de chantier. Elles sont 190 personnes à entretenir les routes vaudoises, plus 20 dans l’équipe de génie civil et 15 autres à la signalisation.