Passer au contenu principal

LausanneNouvelle fausse alerte à la bombe à l’École professionnelle

Après une première alarme abusive il y a trois semaines, une deuxième a eu lieu ce vendredi matin. La police en recherche l’auteur. Les élèves ont été renvoyés chez eux.

La police a reçu l’alarme aux alentours de 9 h 30. Les étudiants ont été évacués.
La police a reçu l’alarme aux alentours de 9 h 30. Les étudiants ont été évacués.
DR

Mais qui est l’auteur des fausses alertes à la bombe à l’École professionnelle et commerciale de Lausanne (EPCL)? La question se pose d’autant plus que, après une première alarme il y a trois semaines, une deuxième a eu lieu ce vendredi matin.

Dans les deux cas, la police est intervenue en nombre, les élèves ont été évacués et renvoyés chez eux pour la journée, et finalement rien n’a été découvert.

«Nous avons reçu l’alarme vers 9 h 30 ce vendredi», explique Sébastien Jost, porte-parole de la police municipale de Lausanne. «Nous sommes sur un scénario similaire à la première alerte. Nous avons fouillé le bâtiment, en collaboration notamment avec le NEDEX (neutralisation, enlèvement, détection d’engins explosifs) et la brigade canine de la police cantonale vaudoise. Tout danger a pu être écarté et rien d’inquiétant n’a été découvert.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.