Passer au contenu principal

Lutte contre le CovidObjectif: 100 000 Vaudois vaccinés d’ici à fin février

L’État de Vaud détaille sa stratégie de vaccination dans un communiqué publié ce mardi. Pour l’instant, 1000 injections quotidiennes sont prévues. Le rythme de croisière, cinq fois plus élevé, doit être atteint en mars.

Chaque personne doit recevoir deux doses à environ quatre semaines d’écart.
Chaque personne doit recevoir deux doses à environ quatre semaines d’écart.
Keystone

Malgré une première injection anticipée et médiatisée, le 30 décembre dans un EMS du Mont-Pélerin, la campagne de vaccination vaudoise nest pas complètement lancée. À ce jour, une centaine de personnes ont reçu une dose de sérum. Ils devraient être 200 de plus dici à la fin de la semaine. Cette phase anticipée devait notamment permettre «d’implémenter les processus mis au point et d’affiner la formation des équipes», explique le Canton. Cest en fait à la date initialement annoncée, soit le 11 janvier, que le gros du dispositif se mettra en marche.

Ce jour-là, quatre centres de vaccination ouvriront au CHUV, à l’Ensemble Hospitalier de la Côte à Morges ainsi quaux Établissements Hospitaliers du Nord vaudois à Yverdon et à la clinique la Lignière à Gland. Deux autres centres seront opérationnels à partir du lundi 25 janvier, à l’Hôpital intercantonal de la Broye et à l’Hôpital Riviera-Chablais.

«Dès le mois de mars, les médecins installés et les pharmacies renforceront le dispositif cantonal.»

L’État de Vaud

«Ce dispositif permettra de vacciner dans un premier temps les personnes âgées de plus de 75 ans ne vivant pas en institution ainsi que les personnes vulnérables, soit les personnes qui souffrent d’une insuffisance cardiaque ou respiratoire, d’une hypertension artérielle sévère, d’un cancer, d’obésité importante ou d’une faiblesse immunitaire», explique le Canton. Les personnels de santé «en contact étroit avec cette population» bénéficieront aussi du sérum.

La campagne doit monter en puissance au fil des semaines, à mesure que les doses seront transmises par la Confédération. Le Canton en possède environ 19 000 pour le mois de janvier. L’État avance les chiffres de 1000 personnes vaccinées quotidiennement dès lundi puis, «dici 3 semaines, en fonction des vaccins disponibles, quelque 3000 injections par jour dans les centres, auxquelles il faut ajouter les vaccinations par les équipes mobiles dans les EMS et institutions». Lobjectif est dadministrer le sérum à 100 000 personnes dici à fin février. Puis, en mars, les médecins installés et les pharmacies viendront renforcer le dispositif pour atteindre 5000 doses par jour. Pour rappel, deux autres vaccins (ceux de Moderna et AstraZeneca) sont toujours en cours dhomologation par Swissmedic.

Le Canton s’attend à une ruée

Pour savoir sils sont éligibles à la vaccination et, le cas échéant, prendre rendez-vous, les Vaudois passeront par le site www.coronavax.ch ou la hotline cantonale (058 715 11 00). Deux outils critiqués ces derniers jours puisque le premier nest pas encore accessible tandis que la seconde est jugée difficile à atteindre voire dun secours modeste. Ce mardi, lÉtat annonce que le site sera disponible à partir du 7 janvier à 8 h, soit quelques jours avant louverture des centres. Quant à la hotline, elle a été prise dassaut. «Les effectifs seront doublés dès jeudi matin et la situation sera ensuite évaluée en permanence. En fonction du nombre d’appels, il pourrait toutefois y avoir de l’attente», prévient le Canton. Chaque jour, de nouveaux rendez-vous seront néanmoins mis à disposition.

13 commentaires
    Elephant Man

    Si on arrêtait de nous prendre pour des brêles ce serait tellement bien ! Une organisation cantonale et surtout fédérale proche du néant absolu.

    Zéro anticipation, zéro analyse de crise, zéro réactivité, zéro humanité et zéro deniers pour tous ceux qu’on a lésé. Bref a l’image de nos politicards d’opérettes amateurs et trop grassement entretenu par toutes sortes de lobby à tous les échelons.

    Un fiasco national sans précédent et comme toujours nous ne dirons rien, nous fermerons nos mouilles et nous passerons à la caisse en disant merci à nos saints zéro politicards

    La tristesse m’envahit devant ce monceaux d’incompétence. En pensée avec tous ceux qui nous soignent, tous ceux qui ont perdu le travail de toute une vie, tous ceux qui sont malades, tous ceux qui n’arrivent pas à s’en remettre, tous ceux qui ont perdu un proche. Mes pensées vont vers vous puisque nos instances autant fédérales que cantonaleS (avec un s oui) elles ne pensent qu’à leurs petites fesses.