Passer au contenu principal

Ce qu’en pense une climatologue«On veut ici une société du futur»

La professeure de l’Université de Neuchâtel, Martine Rebetez, salue l’aspect inclusif du plan du canton.

La climatologue Martine Rebetez juge bien pensée l’impulsion que veut donner le Conseil d’État vaudois.
La climatologue Martine Rebetez juge bien pensée l’impulsion que veut donner le Conseil d’État vaudois.
ODILE MEYLAN/A

Bien connue en Suisse romande, Martine Rebetez lance l’alarme depuis trente ans sur le réchauffement climatique. Professeure à l’Université de Neuchâtel et à l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, elle est connue pour ne pas mâcher ses mots tout en restant d’une parfaite honnêteté intellectuelle. Nous lui avons envoyé le Plan climat du Conseil d’État avant de recueillir sa critique. Résultat: une bonne note.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.