Passer au contenu principal

Réédition d’un succès«On vote ta mère», l’agenda qui s’arrache

Sorti fin 2020 aux Éditions art&fiction, le petit livre blanc qui colore à sa façon les 50 ans du suffrage féminin en Suisse était en rupture de stock. Grâce à un financement participatif, il est à nouveau sous presse.

Sorti pour accompagner l’année de commémoration des 50 ans du droit de vote des femmes, l’agenda augmenté de témoignages, imaginé par Dorothée Thébert et  Stéphanie Lugon, est en réimpression.
Sorti pour accompagner l’année de commémoration des 50 ans du droit de vote des femmes, l’agenda augmenté de témoignages, imaginé par Dorothée Thébert et Stéphanie Lugon, est en réimpression.
Éd. art&fiction

Le compteur ne s’est pas encore arrêté – il reste quinze jours – mais le but est déjà atteint avec plus de 7000 francs récoltés par les Éditions art&fiction sur «wemakeit», plateforme de financement participatif, pour relancer l’impression de l’agenda 2021.

En listant les noms des 940 artistes vivantes en Suisse romande il y a 50 ans, l’année où les femmes obtenaient le droit de vote à l’échelon fédéral, ce petit livre, pas si blanc qu’il en a l’air, infuse dans l’élan ambiant de sororité. Mais à la fois banque de données inédite, vitrine militante, «2021 - On vote ta mère» est aussi une prise de parole cardinale dans le débat sur la reconnaissance des femmes dans le milieu de l’art.

Cinq cents de plus!

Sur une idée engagée de la photographe Dorothée Thébert et de l’historienne de l’art Stéphanie Lugon, quatorze d’entre elles évoquent leurs influences et références féminines. Une mère, une grand-mère, une autre artiste. Et le témoin passe d’une sensibilité à une autre, créant une chaîne solidaire, un ouvrage inédit et… un succès sur toute la ligne. Aux quelque 940 exemplaires qui se sont arrachés fin 2020, la maison d’édition valdo-genevoise peut désormais en ajouter 500 sur le marché, dont 130 sont déjà réservés.

«Entre les Fêtes, le temps qu’on traite les commandes, il y en avait dix de plus qui arrivaient sur le site, ça n’a pas arrêté.»

Stéphane Fretz

«On ne s’y attendait pas vraiment, assure Stéphane Fretz, l’un des cofondateurs. Mais entre les Fêtes, le temps qu’on traite les commandes, il y en avait dix de plus qui arrivaient sur le site, ça n’a pas arrêté.» Financée par la campagne «wemakeit», la réimpression est donc en cours en Suisse, comme d’ailleurs pour l’ensemble du catalogue de l’enseigne.

«Cela nous arrive une à deux fois par année de rééditer un titre, on l’a fait pour l’almanach Ecart, élu le plus beau livre du monde 2020 et, poursuit Stéphane Fretz, je viens d’apprendre qu’on est bientôt à court d’«Émail diamant» de Fabienne Radi. Pourtant on en avait tiré beaucoup…»

L’ouvrage propose les témoignages de 14 femmes, dont Caroline Bachmann, qui travaille à Cully.
L’ouvrage propose les témoignages de 14 femmes, dont Caroline Bachmann, qui travaille à Cully.
Éd. art & fiction

Vendu 25 francs sur www.artfiction.ch

4 commentaires
    Jacques Gaillard

    Bravo, mais… pourquoi ont-ils besoin d'un financement participatif s'ils ont vendu tout le premier tirage? Même en laissant une marge généreuse aux libraires et en imprimant en Suisse, en principe, il devrait rester des fonds suffisants.