Passer au contenu principal

Intervention insoliteOpération sauvetage pour une fouine coincée sur l’autoroute

Le centre de soins à la faune Erminea et la gendarmerie ont collaboré pour récupérer l’animal tétanisé par le trafic du viaduc yverdonnois.

La jeune fouine va bien. Elle restera quelque temps au centre Erminea , à Chavornay, avec des congénères pour se remettre de ses émotions.
La jeune fouine va bien. Elle restera quelque temps au centre Erminea , à Chavornay, avec des congénères pour se remettre de ses émotions.
ERMINEA – DR

Une patrouille de la gendarmerie, deux collaborateurs du centre de soins à la faune Erminea et… une filoche. C’est la drôle de scène qu’ont pu apercevoir les automobilistes qui roulaient sur le viaduc autoroutier qui relie Yverdon-Ouest à Yverdon-Sud vendredi matin vers 10 h. Ce qu’ils n’ont pas forcément vu, c’est que la petite équipe n’était pas partie à la chasse aux papillons, mais tentait de venir en secours d’une fouine, terrorisée par la circulation.

«L’animal était collé contre le muret sur la droite de la chaussée, tétanisé», explique Laélia Maumary, présidente de l’institution basée à Chavornay alertée en début de matinée par un témoin. La position du petit mammifère était d’autant plus dangereuse que la bande d’arrêt d’urgence au bord de laquelle il se trouvait était utilisée pour circuler en raison du chantier en cours sur le viaduc.

«Une intervention similaire avait eu lieu l’an dernier sur le viaduc de la plaine de l’Orbe, en collaboration avec la gendarmerie. Quand on les a alertés ce vendredi matin, ils venaient d’être mis au courant», reprend Laélia Maumary. Bastian et Paul – les deux collaborateurs d’Erminea dépêchés sur les lieux pour conduire cette opération sauvetage – et la patrouille sont arrivés sur les lieux au même moment. Voie de circulation de droite fermée quelques minutes pour l’intervention, Bastian a alors tenté d’approcher l’animal. «Il a essayé de décamper en me voyant arriver, j’ai juste eu le temps de l’attraper avec ma filoche», explique-t-il.

Saine et sauve, la fouine a ensuite été conduite à Chavornay où elle a été auscultée. Apparemment en bonne santé, elle se trouve néanmoins en état de choc. Elle restera donc en observation au centre pendant plusieurs semaines. «C’est un jeune, qui devrait normalement vivre avec ses parents. Du coup, on va la mettre avec le petit groupe de fouines qu’on a déjà et qu’on relâchera au mois d’août», poursuit Laélia Maumary. L’arrivée d’un intrus ne posera pas de problème, les fouines se montrant très sociales avec leurs congénères.

Quant à savoir comment le petit mustélidé a pu se retrouver en fâcheuse position, rien n’est sûr. Aperçue à 400 mètres de l’entrée autoroutière d’Yverdon-Sud, elle pourrait très bien s’y être rendue par ses propres moyens pendant la nuit et avoir été «coincée» par le retour du trafic matinal. «Ou alors, elle est tombée ou a sauté d’une voiture à l’intérieur de laquelle elle se trouvait quand celle-ci a démarré ce matin», conclut la présidente d’une association toujours en quête de dons pour financer l’entretien et les soins qu’elle prodigue aux animaux.

La police cantonale a bloqué la circulation de la voie de droite quelques minutes pour les besoins de l’opération sauvetage.
La police cantonale a bloqué la circulation de la voie de droite quelques minutes pour les besoins de l’opération sauvetage.
ERMINEA – DR