Passer au contenu principal

Sécurité publiqueOrbe rouvre le livre des plaintes de la police régionale

La deuxième commune du Nord vaudois s’interroge toujours sur son maintien au sein de la police du Nord vaudois, dont elle est le – petit – second contributeur financier.

Voilà plusieurs années qu’Orbe hésite à confier sa sécurité à la police cantonale plutôt qu’à la Police Nord vaudois.
Voilà plusieurs années qu’Orbe hésite à confier sa sécurité à la police cantonale plutôt qu’à la Police Nord vaudois.
Jean-Paul Guinnard

Jeudi soir, le Conseil d’Orbe a accepté sans broncher un vœu de sa commission de gestion, remettant en question la présence policière sur le territoire communal. Les élus constatent une baisse du nombre d’interventions (1875 en 2019 contre 1343) et demandent une activité accrue des agents de la Police du Nord vaudois en vue de la hausse prévue de la population, dans le sillage du nouveau quartier Gruvatiez. En théorie, ce serait un plutôt bon signal.

En fait non. Voilà plusieurs années qu’une partie du Conseil pense payer trop pour les prestations sécuritaires qu’elle reçoit, et hésite à confier la tranquillité publique à la police cantonale vaudoise. Ironie du sort, Orbe avait été un des moteurs de la création de la police régionale en 2012. Essentiellement basée à Yverdon, elle revenait alors à 1,3 million pour Orbe et 7,2 pour Yverdon. En 2020, elle devait passer respectivement à 1,6 contre 9,7 millions de francs. Les autorités n’ont jamais caché qu’un départ d’Orbe du concordat remettrait en question la forme actuelle de la police régionale.

Ce qui ne devrait pas tarder. À la demande de son Conseil en 2018, la municipale urbigène Mary-Claude Chevalier doit présenter cet hiver un préavis proposant une sortie du concordat ou un maintien. «Ce n’est pas parce qu’on voit moins les agents sur la place du Marché qu’ils ne font pas de la police de proximité ailleurs, réagit la municipale. C’est un travail entrepris depuis cinq ans par des policiers qui maintenant connaissent le terrain, et ça marche. Preuve en est une baisse des plaintes. Ce serait dommage de perdre ça et de tout recommencer.»

Une réunion au sommet entre la direction de la police régionale, Yverdon et Orbe, doit avoir lieu prochainement.