Passer au contenu principal

VTTNino Schurter champion d’Europe à Monteceneri

Le vététiste grison a été impressionnant lors de la course élite de ce samedi. Il a placé une attaque décisive à quelques centaines de mètres de l’arrivée. Mathias Flückiger troisième.

Nino Schurter a réussi à lâcher Titouan Carod dans le ernier tour.
Nino Schurter a réussi à lâcher Titouan Carod dans le ernier tour.
keystone-sda.ch

Nino Schurter a pris sa revanche. Seulement neuvième lors des Mondiaux de Leogang (Autriche) samedi dernier, il a été sacré champion d’Europe à Monteceneri. Il a devancé le Français Titouan Carod de 9 secondes et un autre Suisse, Mathias Flückiger, troisième à 48 secondes.

Schurter a été le grand homme de la course. C’est lui qui a fait exploser la plupart de ses adversaires en accélérant au quatrième des sept tours. Seuls Flückiger et Carod ont pu prendre sa roue, l’Italien Luca Braidot s’accrochant autant que possible, mais finissant par lâcher prise.

Dans le sixième tour, une nouvelle accélération du Grison de 34 ans a été fatale à Flückiger. Schurter et Carod allaient donc se disputer la victoire. Le Français a essayé de décramponner le Suisse dans le dernier tour, mais Schurter a tenu bon. Et à quelques centaines de mètres de l’arrivée, dans un virage serré en descente, il a fait l’intérieur pour dépasser, puis lâcher Carod. Il n’allait plus être rejoint.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, Schurter est sacré champion d’Europe pour la première fois de sa carrière, lui qui a déjà été sacré champion du monde à huit reprises et champion olympique à une reprise.

Dames: Sina Frei cinquième

Du côté féminin, pas de médaille pour les Suissesses. Meilleure d’entre elles, Sina Frei a terminé à la cinquième place. Quatrième des Mondiaux la semaine dernière, la Zurichoise a pu penser qu’elle pourrait se battre pour le podium. Mais elle a lâché prise à la fin du quatrième des cinq tours. Elle a franchi la ligne avec un retard de 44 secondes sur la troisième, l’Ukrainienne Yana Belomoina.

La victoire est allée à l’ultra-favorite, la Française Pauline Ferrand-Prévot qui, comme la semaine passée en Autriche lors des Mondiaux, est partie toute seule dès les premières centaines de mètres pour se livrer à un véritable cavalier seul. Ferrand-Prévot a finalement devancé la Néerlandaise Anna Terpstra de 40 secondes et Beloimona de 55 secondes.

Les autres Suissesses ont terminé plus loin dans le classement. On trouve Nicole Koller 9e à 3’11’’, Ramona Forchini 12e à 4’24’’, Kathrin Stirnemann 14e à 4’42’’, Linda Indergand (médaillée d’argent de l’épreuve Eliminator de vendredi) 15e à 4’51’’, Alessandra Keller 23e à 6’34’’ et Andrea Waldis 24e à 7’54’’. Quant à Jolanda Neff, elle a abandonné.