Passer au contenu principal

SantéPas de soulagement pour les primes maladie en vue

Le Conseil fédéral a rejeté les initiatives du PS et du PDC qui devaient alléger les primes d’assurance maladie. Dans son contre-projet, il propose de mettre davantage les cantons à contribution.

Le Conseil fédéral a rejeté deux initiatives proposant des solutions pour freiner la hausse des primes. Dans un contre-projet, le gouvernement incite les cantons à mettre la main au porte-monnaie.
Le Conseil fédéral a rejeté deux initiatives proposant des solutions pour freiner la hausse des primes. Dans un contre-projet, le gouvernement incite les cantons à mettre la main au porte-monnaie.
Keystone

Le Conseil fédéral a rejeté mercredi soir l’initiative du Parti socialiste intitulée «Maximum 10% du revenu pour les primes d’assurance maladie» qui, comme son nom l’indique, vise à ce qu’aucun ménage ne paie plus de 10% de son revenu pour les assurances maladie. Le projet du PS souhaite que les deux tiers de la réduction des primes (RIP) soient financés par la Confédération et que le reste soit à la charge du Canton. Une proposition trop réductrice pour le gouvernement, qui explique «reconnaître que les primes représentent une charge importante pour les ménages», mais qui reproche à l’initiative de «se concentrer uniquement sur le financement des subsides, sans prendre en compte la maîtrise des coûts de la santé». Le collège table en effet sur des coûts supplémentaires de 6 milliards de francs si cette initiative devait entrer en vigueur en 2025 et non de 3,2 à 4 milliards comme l’ont estimé les initiants.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.